Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le Polisario cloué au pilori

Les membres d’une famille sahraouie calcinés et grande évasion de la prison de D’heibiya à Tindouf




Le Polisario cloué au pilori
 
Des activistes sahraouis accusent la milice du Polisario d’avoir fomenté l’incendie qui a décimé les neuf membres d’une famille. Ils demandent de ce fait une enquête internationale pour déterminer les causes de l’incendie, tout en accusant le mouvement séparatiste d’être l’instigateur de ce nouveau crime contre cette famille qui a préféré dresser sa tente en plein désert, pour fuir les atrocités des camps de Tindouf.
Dans un communiqué rendu public par la chaîne Andalous presse, les activistes dissidents, considèrent que l’oppression et la politique discriminatoire pratiquée par le Polisario sont à l’origine du drame.
Tous les membres de la famille Najim  sont morts calcinés, sauf la fille aînée, Fatimatou, qui s’en est sortie avec des brûlures de second degré et qui a été évacuée par les voisins sur l’hôpital de Zouerate, au nord-est de la Mauritanie. Cette famille, indique le communiqué, a pu échapper aux représailles de la milice du Polisario aux camps de Tindouf. Ce qui n’a pas été apprécié par ladite milice qui a envoyé un commando à sa poursuite et ordonné de  mettre le feu à sa tente, au moment où le chef de famille s’était absenté alors que tout le monde  dormait. C’est ce sort que réservent les miliciens  du Polisario à tous ceux qui pensent s’évader en traversant les frontières algériennes. Le cas de la famille Najim, explique le communiqué, devrait servir de leçon à tous ceux qui s’opposent aux décisions des mercenaires et de leurs séides ou pensent fuir le goulag de Lahmada.
Au moment où les miliciens du Polisario mettaient le feu à la tente de la famille Najim, on a appris de sources  bien informées, qu’une dizaine de prisonniers dont un gros ponte du trafic  de drogue au Sahara et cerveau présumé de l’enlèvement des Européens dans les camps de Tindouf, ont réussi à s’évader de la prison de D’heibiya. Cette évasion est la seconde, en moins d’un mois, après celle qui a permis à deux autres  de leurs codétenus de fuir le bagne le plus surveillé des camps de Tindouf.

Ahmadou El-Katab
Lundi 24 Février 2014

Lu 1120 fois


1.Posté par Naziha Asri de Tunisie le 24/02/2014 17:21
L'Algérie a déployer des forces Armées a la frontières Marocaines soyez-prudent frères Marocains ne laisser pas votre Sahara et votre souveraineté couper par l'Algérie ,tout le peuple Tunisiens est avec vous soyez en sur !!!!!

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs