Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le Parlement ukrainien approuve la création d'une Garde nationale

Le Premier ministre exhorte Poutine au dialogue




Le Parlement ukrainien approuve la création d'une Garde nationale
Le Parlement ukrainien a approuvé jeudi la création d'une Garde nationale qui pourrait compter jusqu'à 60.000 hommes, alors que le nouveau pouvoir ukrainien craint des intrusions de l'armée russe dans l'est du pays.
 Le projet de loi a été approuvé par 262 des députés présents et zéro voix contre. Les autorités ukrainiennes ont indiqué que ce corps, dépendant du ministère de l'Intérieur, serait composé en priorité de volontaires venant des "groupes d'autodéfense" qui se sont formés sur le Maïdan, haut lieu de l'opposition à l'ancien régime du président Viktor Ianoukovitch. Ils seront chargés notamment de la sécurité intérieure, de celle des frontières et de la lutte contre le terrorisme. A trois jours d'un référendum sur le rattachement de la Crimée à la Russie, le Premier ministre ukrainien, reçu avec les honneurs à la Maison Blanche, a exhorté le président russe au dialogue.
 Le président des Etats-Unis Barack Obama a de son côté clairement affiché son soutien à l'Ukraine en recevant mercredi Arseni Iatseniouk à la Maison Blanche et en mettant en garde Vladimir Poutine.
 Le dirigeant ukrainien s'est lancé dans un plaidoyer passionné à sa sortie de la Maison Blanche, face aux caméras. Reprenant les éléments d'un célèbre discours prononcé par Ronald Reagan à Berlin, en forme de supplique au dirigeant soviétique Mikhaïl Gorbatchev, M. Iatseniouk a exhorté le président russe à "abattre ce mur, ce mur de guerre, ce mur d'intimidations et d'agression militaire. Parlons".
 "Nous continuerons à dire au gouvernement russe que s'il poursuit sur le chemin actuel (...) nous serons obligés d'imposer un coût aux violations du droit international par la Russie en Ukraine", a déclaré M. Obama après avoir reçu M. Iatseniouk dans le Bureau ovale, honneur réservé aux chefs d'Etat et de gouvernement étrangers, alors que Moscou rejette la légitimité du gouvernement de Kiev.
Pour sa part, la chancelière allemande Angela Merkel a mis en garde jeudi la Russie contre les graves conséquences à long terme qu'aurait pour Moscou la poursuite de son action en Ukraine, dans une déclaration au Parlement.
 "Si la Russie continue sur la même voie que celle des dernières semaines, ce n'est pas seulement une catastrophe pour l'Ukraine (...), cela nuit aussi et surtout massivement à la Russie, j'en suis convaincue, économiquement, comme politiquement", a lancé Mme Merkel devant les députés du Bundestag.  Mme Merkel, qui a vécu jusqu'à ses trente ans passés dans la RDA communiste, a appelé à résoudre les conflits en Europe "avec les principes du 21e siècle", et non en suivant ceux du 19e et 20e, qui ont plongé le continent dans la Première et la Seconde Guerres mondiales, puis dans la guerre froide.
 "On ne peut pas revenir en arrière", a-t-elle asséné, tout en soulignant que la Russie devait apprendre des erreurs du passé, alors que l'Europe commémore cette année le centenaire du début de la Première Guerre mondiale et les 25 ans de la chute du Mur de Berlin.
 Excluant une éventuelle action militaire pour résoudre la crise ukrainienne, Mme Merkel a plaidé, sous les applaudissements, pour une solution politique et diplomatique avec l'instauration d'un groupe de contact, qu'elle appelle de ses voeux depuis dix jours. 

AFP
Vendredi 14 Mars 2014

Lu 740 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs