Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le « Moroccan travel market » face au marasme économique

Un salon pour sortir de la morosité




Le « Moroccan travel market » face au marasme économique

Le salon des métiers du tourisme vient d’ouvrir ses stands. 250 exposants ont pris place pour présenter leurs produits. Les visiteurs se déplacent d’un stand à l’autre, les uns réglant sur place leurs affaires et les autres se lançant à la quête de bonnes offres.

Au stand de la Royal Air Maroc, Nabila Abousair s’active, souriante et attentionnée, à renseigner ses visiteurs. La plupart sont venus s’enquérir des possibilités d’activer leur « miles ». C’est qu’au stand de la RAM, le service Safar Flyer connaît un franc succès auprès des visiteurs marocains et étrangers. La responsable du stand, Lahlou Souad, continue de vérifier minutieusement toute la mise en place. Son seul souci est que tout soit parfait avant l’ouverture officielle du Salon, prévue en début d’après-midi.

L’ensemble de la superficie du salon, de 30.000 m2, est habillé de toutes les couleurs répondant bien entendu à chaque entité. Ici, chacun essaye de vendre son image de marque.

 Investisseurs, gestionnaires de fonds, hôteliers, acheteurs, directeurs de réseaux de distribution, TO, agences immobilières, meeting planners, chefs de produits, directeurs de production, agences de voyageurs, visitent les lieux animés par l’office du tourisme, banques, fonds d’investissement, compagnies aériennes, tour-opérateurs, transporteurs, clubs de golf, chaînes hôtelières, prestataires de services…  Le principal but des organisateurs est de mettre en place un espace propice pour la rencontre des professionnels et des expériences. Le tourisme devient une activité de plus en plus appréciée au Maroc. Le Salon qui est à sa deuxième édition, est né de la volonté d’offrir à l’Afrique et à la Méditerranée un salon global du tourisme. Le Moroccan travel Market MTM est l’occasion offerte à l’ensemble des professionnels du secteur d’effectuer des actions B to B sur le continent africain et de favoriser les rencontres Nord-Sud de la Méditerranée. L’événement s’articule autour de trois axes essentiels : business, réflexion et convivialité.

 Côté Business : le Salon est de nature à offrir des opportunités d’affaires exceptionnelles aux exposants et visiteurs, leur permettant de tenir des rencontres planifiées et personnalisées, en l’occurrence celles organisées en amont pour les « hosted buyers ».

   Ces rencontres organisées pour des acheteurs, dont le séjour est totalement pris en charge par les organisateurs moyennant un quota de rendez-vous à honorer auprès des exposants, soulignent la volonté des organisateurs de faire venir les décideurs influents.

  La réflexion n’est pas passée inaperçue puisque les organisateurs, dans un souci de jeter la lumière sur des thèmes d’actualité intéressant directement le secteur touristique, ont prévu une série de conférences et de tables rondes qui seront animées par des intervenants de renommée mondiale.

   Les débats se focaliseront ainsi sur des questions ayant trait, entre autres, au « tourisme équitable », au  « transport low cost » et au «tourisme familial ». L’objectif étant de sortir avec une batterie de recommandations concrètes.

   C’est dire que trois grandes thématiques feront l’objet des conférences prévues à cette occasion, à savoir : « L’union pour la Méditerranée (UPM) : que veut l’Europe, un espace vital ou un véritable partage ? », « La Crise financière : comment se positionner face à la crise, les conséquences sur le tourisme », et « Le développement durable : tendance sociologique ou marketing ».

 Et enfin, pour joindre l’utile à l’agréable, un autre volet non moins important a été conçu dans le but de permettre un meilleur rapprochement entre les participants. Il s’agit du volet Convivialité. A cette fin, un programme riche et diversifié,  avec des soirées Gala dans de prestigieux établissements de la ville ocre a été mis en place dans le but d’offrir aux participants, exposants et aux visiteurs la chance d’être emportés par le charme et la magie de la cité des sept saints.

   Sur le plan médiatique, les organisateurs n’ont rien laissé au hasard, puisque toutes les mesures ont été prises pour faire bénéficier cette nouvelle édition du MTM d’une large couverture médiatique. L’objectif : informer et rassembler le plus grand nombre possible de visiteurs et surtout, garantir à l’évènement une extension internationale et une diffusion à plus grande échelle. Ainsi plus de 200 journalistes représentant différents supports médiatiques marocains et étrangers sont mobilisés durant les 4 jours du Salon.

   Tous ces ingrédients ainsi que d’autres, conjugués à la détermination des organisateurs à mettre en place un événement touristique de taille qui pourra être à la hauteur des aspirations et attentes du Royaume, ont fait que le MTM se veut déjà, un Salon d’envergure qui n’a plus rien à envier aux Salons internationaux similaires.


Nadia Ziane
Vendredi 16 Janvier 2009

Lu 419 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs