Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le Maroc, un modèle à suivre en matière de lutte contre le sida

Poursuivre la lutte contre la stigmatisation et la discrimination des personnes atteintes de sida




Le Maroc, un modèle à suivre en matière de lutte contre le sida
Le Maroc a été cité comme «modèle à suivre » en matière de lutte contre le VIH-sida. De fait, le Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme a indiqué avoir attribué un complément de 37,4 millions de dollars au Maroc «en soutien à ses efforts de prévention et de lutte contre ces maladies». Le directeur exécutif de l’Onusida, Michel Sidibé, a rendu hommage au Maroc pour sa politique performante du médicament, soulignant que le Royaume est “parmi les mieux indiqués pour jouer le rôle de grande pharmacie en direction de tout le continent africain”. A ce propos, Hakima Himmich, présidente de l’ALCS, nous a confié que «ce n’est pas la première fois que notre pays reçoit les félicitations d’organismes des Nations Unies pour la qualité des programmes de prévention d’infection à VIH ainsi que de prise en charge des personnes atteintes d’affection au VIH». Et d’ajouter :«Cela ne veut pas dire pour autant qu’il ne reste plus rien à améliorer dans nos programmes de prise en charge et de prévention. Il nous faut poursuivre la lutte contre la stigmatisation et la discrimination des personnes vivant avec le VIH et des populations les plus exposées au risque d’infection. Il nous faut également poursuivre les efforts pour améliorer l’accès au dépistage sachant qu’actuellement, environ 70% des personnes séropositives l’ignorent et n’ont pas accès aux soins et aux conseils pour éviter la transmission à leurs partenaires».
La nouvelle dynamique enclenchée par le ministère de la Santé dans son plan d’action 2012-2016 permet une meilleure couverture des personnes vivant avec le syndrome d’immunodéficience acquise et actuellement, les résultats en matière de dépistage et de diagnostic progressent, car la prévalence de l’infection au VIH a été stabilisée à 0,1% de la population. A propos d’une possible modification de la situation actuelle du Maroc, la présidente de l’ALCS a tenu à préciser que «cette enveloppe de 37,4 millions de dollars ne va pas fondamentalement modifier la situation actuelle du pays dans la mesure où nous bénéficions de subventions du Fonds mondial depuis 2005. Ce qui est important, c’est que nous ayons pu obtenir le renouvellement de cette subvention alors que ces dernières années, du fait de la diminution des budgets disponibles, le Fonds mondial menace régulièrement d’arrêter le financement des pays à revenu intermédiaire et notre pays est dans cette catégorie».
Par ailleurs, le ministre de la Santé, M. Louardi, avait évoqué à Genève une ambition d’ici à 2016 de «réduire le nombre de nouvelles infections de 50% et d’optimiser la prise en charge». D’après Hakima Himmich, cet objectif est «ambitieux, mais nous ne pouvons l’atteindre que si nous nous en donnons les moyens». Un bilan positif pour 2014 mais un combat qu’il est fondamental de perpétuer pour pouvoir atteindre les objectifs annoncés.

Danaé Pol
Lundi 26 Mai 2014

Lu 3061 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs