Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le Maroc, fer de lance de l’intégration financière en Afrique

Les banques africaines traitent de plus en plus d’activités transfrontières, selon la BAD




Le Maroc, fer de lance de l’intégration financière en Afrique
«L’intégration financière progresse en Afrique grâce aux activités bancaires transfrontières et au développement des marchés des capitaux et de l’infrastructure financière», indique la Banque africaine de développement (BAD) dans son dernier «Rapport sur le développement en Afrique 2014».
Dans ce document réalisé en décembre dernier par le Département recherche et développement, l’institution financière africaine a estimé qu’« exploiter les opportunités offertes par l’intégration financière régionale pourrait favoriser le développement du secteur financier et la croissance économique » du continent.
Chantre de la coopération Sud-Sud, le Maroc n’a pas attendu cette analyse et les recommandations qui en découlent pour impulser une véritable coopération avec ses voisins d’Afrique.
En effet, sous l’impulsion de S.M Mohammed VI, le Royaume a noué différents partenariats dans plusieurs domaines, au point de développer une certaine expertise en la matière, notamment au niveau du secteur de la finance. Expertise que sollicitent bien des pays souhaitant investir en Afrique et certaines institutions internationales désireuses de développer des partenariats sur et au profit du continent africain.
La récente signature d’un mémorandum d’entente de coopération entre le Maroc et la Banque islamique de développement (BID) pour le développement de l’Afrique subsaharienne en est un exemple éloquent. Cet accord vise, en effet, à renforcer les capacités de développement des pays du continent notamment en termes d'échange des meilleures expériences de développement au Maroc avec ses voisins africains.
Pour les experts de la Banque africaine de développement, il ne fait aucun doute que «le développement des activités bancaires transfrontières, des marchés de capitaux et des autres infrastructures financières régionales pourrait permettre des économies d’échelle et conduire à une mutualisation plus importante des ressources et à un plus grand partage des risques», soulignaient-ils dans ce rapport intitulé «L’intégration régionale au service de la croissance inclusive».
A propos des activités bancaires transfrontières développées ces dernières années sur le contient africain, il ressort de l’analyse de la BAD que «les banques africaines traitent de plus en plus d’activités transfrontières sur le continent. Ce segment constitue un élément essentiel des systèmes financiers africains, en partie en raison des progrès des réformes réglementaires et de la volonté d’expansion à l’international des grands groupes bancaires».
Et de constater que «ces dernières décennies, certains grands groupes bancaires africains ont davantage étendu leur présence régionale que certaines banques étrangères, faisant des services financiers le secteur dominant de l’IDE intra-africain. Sur la période 2003-2014, les services financiers ont représenté environ 50% des projets financés par de l’IDE intra-africain».
Dans ce tableau, on retiendra que trois grands groupes bancaires marocains sont implantés dans plusieurs pays africains. En l’occurrence la Banque marocaine du commerce extérieur (BMCE), Attijariwafa bank et Banque centrale populaire du Maroc (BCP) présentes respectivement dans 18, 12 et 11 pays africains.
Pour rappel, la BAD est le premier bailleur de fonds du Maroc dans des domaines comme l’eau, les énergies renouvelables et la gouvernance, entre autres. A ce propos, trois accords de prêt et de garantie ainsi qu’un accord de don pour un montant global de près de 7 milliards de dirhams (soit 533 millions d’euros) ont été signés en décembre dernier entre l’Institution et le Maroc.

Alain Bouithy
Vendredi 16 Janvier 2015

Lu 1979 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs