Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le Maroc et le Gabon veulent booster le urcoopération

La tenue du Forun d’affaires devrait renforcer la synergie entre les deux économies




Le Maroc et le Gabon veulent booster le urcoopération
 
 
 
 
 
Le premier Forum d’affaires Maroc-Gabon, tenu à la Fondation diplomatique, devra clôturer ses travaux ce mardi 22 avril. Cet événement de deux jours  entend capitaliser l’ancrage politique et le bon climat des relations entre le Maroc et le Gabon, et plusieurs pays africains. 
A la faveur d’une nouvelle diplomatie économique, cette initiative qui a connu la participation de ministres marocains et gabonais, devrait contribuer au « renforcement des interactions économiques pour assurer un co-développement harmonieux et accompagner les grands défis réciproques», indique un communiqué de la Fondation. 
Riche en ressources naturelles, le Gabon, avec une population largement alphabétisée (90 %), peut constituer une passerelle d’ouverture sur un marché de près de 120 millions de consommateurs, grâce à l’espace CEMAC (Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale).
La diplomatie traditionnelle aurait ainsi grandement besoin d’un coup de main dans le volet économique, question d’ouvrir d’autres horizons, «où les entreprises, fortes de leurs compétences, jouissent, au sein de leurs secteurs d’activités respectifs, d’une extrême flexibilité à utiliser leurs réseaux et à faire rayonner, à l’international, l’image du Maroc ... ». 
Notons  que plusieurs entreprises nationales, à l’image de Managem, Addoha et d’Attijari Wafabank y sont déjà implantées, néanmoins d’autres opportunités restent à saisir, notamment, avec les groupes gabonais ayant fait le déplacement tels que  CAISTAB, Apiex, ANUTTC, Prix Import …
Ce forum multisectoriel a donné l’occasion aux opérateurs économiques et financiers marocains de prendre connaissance des nouvelles opportunités du Gabon Emergent dans différents secteurs (notamment l’agro-alimentaire et la filière du bois) et d’étudier les différentes possibilités d’investissements et de partenariat entre les entreprises marocaines et gabonaises. 
Par ailleurs, la programmation de cette rencontre a été marquée par l’organisation de plusieurs ateliers thématiques qui ont examiné, notamment, les secteurs clés de l’économie gabonaise,  qui pourrait bénéficier de l’expérience marocaine dans des domaines tels que  l’agriculture, l’agro-industrie, les mines, le tourisme, ou encore la sylviculture et ses dérivés.  

E-M
Mardi 22 Avril 2014

Lu 913 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs