Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le Maroc appelle les pays arabes à mieux coordonner leur lutte contre le crime transfrontalier

La Ligue arabe réitère son soutien aux efforts déployés par Rabat au profit de la cause palestinienne




Le Maroc appelle les pays arabes à mieux coordonner leur lutte contre le crime transfrontalier
Le conseil de la Ligue arabe au niveau des ministres des Affaires étrangères a réitéré, jeudi lors de sa réunion extraordinaire au Caire, son soutien aux efforts déployés par le Maroc au profit de la cause palestinienne et d'Al Qods Acharif.
Dans une résolution sur le plan d'action arabe visant à mettre un terme à l'occupation israélienne des terres palestiniennes, sanctionnant les travaux de sa réunion extraordinaire, le conseil de la Ligue arabe a réitéré son soutien aux efforts déployés par le Royaume et S.M le Roi Mohammed VI, dans le cadre de sa présidence du groupe de contact ministériel, issu de l'Organisation de la coopération islamique, concerné par le plan d'action en faveur d'Al Qods Acharif et de la Palestine.
Le comité de l'Initiative arabe de paix avait entamé ses travaux, jeudi matin, au siège de la Ligue arabe au Caire, en présence du président palestinien Mahmoud Abbas.
Cette réunion a été consacrée à l'examen des derniers développements de la question palestinienne à la suite du rejet par le Conseil de sécurité de l'ONU du projet de résolution exigeant la fin de la colonisation et la création d'un Etat palestinien dans un délai de deux ans.
Le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, Salaheddine Mezouar, qui présidait la délégation marocaine ayant pris part à la réunion extraordinaire du conseil de la Ligue arabe au niveau des ministres des Affaires étrangères, a souligné que la Palestine et la ville sainte d'Al-Qods Acharif sont la cause de tous les Marocains, Roi, gouvernement et peuple, et n'ont d'égale que celle de l'unité territoriale du Royaume.
Le ministre a, également, réitéré la solidarité du Maroc avec le peuple palestinien et ses dirigeants et à leur tête le président Mahmoud Abbas, soulignant que le Royaume, dont le Souverain préside le Comité Al-Qods, est disposé à jouer le rôle qui lui incombe, en tant qu'acteur dans le nouveau cadre élargi des négociations, pour contribuer à la recherche d'un accord, particulièrement, pour ce qui concerne Al-Qods Acharif.
Il a aussi appelé à la consolidation des efforts et à la coordination entre les pays arabes pour faire face au terrorisme, soulignant qu'aucun pays ne peut à lui seul éradiquer ce phénomène transfrontalier.
Le chef de la diplomatie marocaine a, par ailleurs, indiqué que le terrorisme basé sur une pensée extrémiste sous couvert religieux a pour objectif de porter atteinte aux fondements de l'Etat, menace l'avenir et entrave le développement que les pays arabes essayent d'instaurer dans un climat économique difficile. Et d'ajouter: «Il ne sied pas de compter sur les autres pour lutter contre ce phénomène» qui s'est installé dans certains pays arabes, et pour y faire face au sein des sociétés arabes et parmi les jeunes en particulier.
Dans ce sens, a-t-il expliqué, «il est nécessaire d'adopter une approche tridimensionnelle basée sur le volet sécuritaire, idéologique et de développement pour déraciner ce phénomène», précisant que ces dimensions se traduisent par l'adoption de la gouvernance sécuritaire, l'encouragement des principes de la modération et de la tolérance sur lesquelles est fondé l'Islam, le traitement de la précarité et la réalisation du développement durable.
«Nous sommes appelés à plus de vigilance, à l'instauration d'une politique sécuritaire proactive, l'orientation religieuse des jeunes, la garantie de l'emploi et la lutte contre la dépression qui favorise l'extrémisme», a-t-il dit.
M. Mezouar a mis l'accent sur l'islamophobie qui porte atteinte aux communautés arabo-musulmanes dans des pays étrangers, soulignant qu'elle s'est enracinée parmi certains milieux dans le monde, tirant profit des événements sanglants qui se sont produits au nom de la religion.
Ceux qui veulent se prendre à l'Islam, a-t-il dit, utilisent les actes commis par les groupuscules terroristes comme prétexte pour s'en prendre aux musulmans, chose qui nécessite la mobilisation pour faire face à cet amalgame au même titre que le terrorisme.
Le ministre a salué, à ce propos, une étude élaborée par le Secrétariat général de la Ligue arabe et présentée lors de cette réunion, et qui met l'accent sur les principales causes qui favorisent la montée de ce phénomène et expose les mécanismes dont disposent les pays arabes pour y faire face.
Il a également affirmé que le règlement de la crise en Libye passe par une feuille de route qui touche les aspects sécuritaires, institutionnels et de développement. Et d'ajouter que le peuple libyen ne peut accepter que soit porté atteinte à l'avenir de son Etat, ni à l'intégrité territoriale de la Libye, d'autant qu'il avait fait preuve d'une opposition farouche au colonialisme et au despotisme, soulignant que seul le recours à la légalité peut réaliser la réconciliation dans ce pays et réinstaurer un climat de sécurité et de stabilité.
Cette légalité sera plus forte dans un cadre inclusif réunissant toutes les parties pour l'édification des institutions de l'Etat moderne capable de relever les défis du développement durable, a-t-il poursuivi.
Le ministre a déploré l'aggravation de la situation en Libye qui entrave les chances de règlement de la crise, porte atteinte aux fondements de l'Etat libyen et constitue une menace à la sécurité de son entourage et ce malgré les initiatives régionales et internationales dont les effets restent limités.
A ses yeux, il est temps pour que la Ligue arabe assume sa responsabilité en tant que groupement régional qui illustre la solidarité des pays arabes et œuvre à la défense de l'unité territoriale des Etats membres, et ce à travers la mise en œuvre de la convention de la défense arabe commune et des autres mécanismes de lutte contre le terrorisme pour que la Libye retrouve sa place et contribue au renforcement de l'intégration maghrébine et à l'action arabe commune.

MAP
Samedi 17 Janvier 2015

Lu 1975 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs