Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le Maroc a le taux de pénétration Internet le plus élevé d’Afrique

Le Royaume deviendra l’un des leaders numériques en 2025, selon le McKinsey




Le Maroc a le taux de pénétration Internet le plus élevé d’Afrique
Selon le rapport concernant l’accès à Internet en 2013, ce sont 720 millions d’Africains à disposer de téléphones cellulaires, alors qu’environ 167 millions de personnes utilisent déjà Internet et 52 millions sont sur Facebook.
Le Maroc a le taux de pénétration le plus élevé en Afrique. Il a d’ailleurs de quoi envisager de meilleurs lendemains pour Internet. Il a récemment mis en place un plan sur 10 ans ayant pour ambition de permettre l’accès universel au haut débit.
En outre, porté par l’externalisation des processus métiers, (Business process outsourcing - BPO), le Maroc dispose avec l’Afrique du Sud d’une balance commerciale positive liée à Internet. Pour le cabinet McKinsey, le BPO réalise actuellement plus de 1,5 milliard de dollars de recettes, et représente 54.000 emplois directs en Afrique du Sud. Le Royaume se trouve pratiquement au même niveau que les Sud-Africains.
Par ailleurs, selon une étude réalisée par le cabinet de conseil McKinsey Global, le Maroc sera l’un des leaders numériques en Afrique en 2025. Ainsi, le Royaume et l’Afrique du Sud deviendront les deux principales références du secteur sur le continent africain qui, pour les douze prochaines années, verra 300 milliards de dollars s’ajouter annuellement à son produit intérieur brut (PIB) grâce à Internet.
D’après la même étude, les services Internet ont connu une croissance exponentielle en Afrique grâce à des investissements importants dans la création d’application, et le déploiement des réseaux 3G. Pour preuve, aujourd’hui, plusieurs millions d’Africains se connectent à Internet pour la première fois. McKinsey a indiqué que le continent est aujourd’hui dans une meilleure  position en termes de bande passante internationale. « Le Maroc a plus que doublé la sienne avec la mise en service du câble sous-marin Loukkos ». A ce jour, indique le rapport, seulement 16% des habitants du continent sont connectés, mais ce chiffre est en augmentation rapide avec l’émergence des réseaux et la baisse des  coûts des appareils compatibles avec Internet.

Libé
Samedi 23 Novembre 2013

Lu 1139 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs