Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le Maroc 43ème mondial dans la compétitivité commerciale

Un rapport du WEF pointe du doigt les faiblesses du commerce international marocain




Le Maroc 43ème mondial dans  la compétitivité commerciale
 
 
 
 
 
 
Dans la foulée du débat qui s’acharne ces derniers jours sur la compétitivité, les chiffres et les classements sur lesquels s’appuient les participants à ce débat diffèrent au point où il devient difficile de savoir si le Maroc avance ou non dans les différents classements et indices mondiaux. Une question douloureuse, dont la vérification demeure difficile et qui admet plusieurs réponses selon les points de vue et les différentes références à ce propos. D’après un récent rapport du Forum économique mondial (World Economic Forum, WEF), le Maroc est passé de la 64ème à la 43ème place dans le classement mondial de la compétitivité commerciale.
Ce rapport intitulé «Global Enabling Trade» ou compétitivité-puissance  commerciale mondiale, indique que   le Maroc est le seul pays parmi ses voisins maghrébins à remonter les marches de ce classement, mais reste cependant très compétitif eu égard à ses potentialités. Ainsi le Royaume a gagné 21 rang grâce à une note globale de 4,4/7.
Les auteurs de ce rapport biennal se sont appliqués à la tâche difficile d’établir une analyse SWAT  ( Strengths, Weaknesses,  Opportunities, Threats) afin de déterminer les forces et les faiblesses ainsi que les opportunités et menaces.
Quel que soit le classement général, le plus important dans ces classements et indices, c’est qu’ils définissent les lacunes et faiblesses avant de mettre en exergue les atouts.
D’après la classification 2014 du WEF, le Maroc possède, malgré le sursaut qu’il a enregistré  en gagnant 21 places,  un commerce international en deçà de ses potentialités.
Les meilleurs scores que le Royaume a obtenus ont concerné l’amélioration de la qualité de ses infrastructures de transport (36ème mondial), en l’occurrence grâce aux succès inédits du Tanger-Med, et l’accessibilité rapide aux marchés étrangers (32ème), notamment dus aux accords de libre-échange.
Pour ce qui est de la moitié vide du verre, les critiques dudit rapport ont porté sur la gestion des exportations marocaines qui peinent à atteindre leurs moyens. L’absence d’une offensive commerciale engendre une mauvaise exploitation des marchés à l’export, indique la même source, en ajoutant que «le manque de réactivité conduit à une insatisfaction des exigences des clients étrangers et le financement pourtant essentiel des petits exportateurs fait perdre plusieurs marchés lucratifs aux Marocains,  53ème mondial sur ce plan.
Outre ces faiblesses, ledit rapport identifie également des menaces dont les conséquences peuvent être graves sur le commerce international du Maroc.
Sur le volet importation, le rapport relève que les importateurs nationaux sont pénalisés (100ème mondial) par plusieurs défaillances, notamment la lourdeur administrative, les tarifs douaniers élevés, les retards de transporteurs internationaux engendrant des coûts supplémentaires, et la  corruption endémique des douaniers aux frontières.
A noter que ce classement compare les performances enregistrées à travers 4 piliers d’évaluation, dont l’amélioration demeure une condition sine qua non pour  booster la compétitivité de chaque pays, à savoir l’accès aux marchés, les services de l’administration aux frontières, les infrastructures de transport, de communication et l’environnement des affaires décliné en plusieurs piliers.
  Il est à rappeler qu’en termes de compétitivité globale, le Maroc (77ème) avait perdu sept places au classement établi dans le rapport global sur la compétitivité 2013-2014. Une chute dont les causes patentes sont la bureaucratie, la corruption, les difficultés d’accès au financement, la faible régulation du marché du travail et l’inadaptation de l’éducation au marché du travail.

Mohammed Masmoudi
Lundi 7 Avril 2014

Lu 924 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs