Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le MAT de nouveau accroché et le WAF victorieux du sommet du bas

Le MAS une fois de plus victime de l’arbitrage à Safi, le KAC fait de la résistance à Tétouan et l’ASS s’enfonce




Le MAT de nouveau accroché et le WAF victorieux du sommet du bas
Le préambule de la douzième journée, de ses trois rencontres, n’aura pas fait dans la sensation puisqu’il n’aura accouché que de trois buts pour une victoire celle directe et du minimum du WAF sur l’ASS et de deux nuls, celui vierge, arraché aux tripes et d’une conviction toute gharbaouie que le KAC a retrouvée à Tétouan et l’autre soulageant réussi dans la douleur par le MAS (1-1) à Safi face à l’Olympique local.
Décidément, plus rien ne sourit au MAT depuis sa cinquième victoire. La « manita » ou « khmissa » qui ici-bled est un talisman contre le mauvais sort, s’est, semble-t-il, retournée contre les Nordistes qui samedi après-midi, auront tout fait sauf de concrétiser leurs nombreuses occasions en leur Saniat R’mel de stade. Mais cela n’enlève rien au mérite du KAC bien en place et qui a su gérer la tempête en équipe disciplinée et volontaire. Ce sixième nul en sept matches fait un peu tâche d’huile dans l’ambitieuse entame de saison du MAT. Le leader qui semble si fatigué, de sa fadeur rentre dans les rangs de l’anonymat et de l’inconsistance au contraire de son adversaire du jour qui, lui, retrouve quelques éclats bien longtemps égarés.
Le MAS, mélangeant sursaut d’orgueil et énergie du désespoir, a failli réussir le hold-up à Safi aux dépens des hommes de Badou Zaki quand d’entrée de match Youssef Ayati ouvrait la marque. Mais un penalty bien généreux accordé à Rafik Abdessamad bien au-delà de l’heure, évitait à l’OCS sa cinquième défaite de la saison. Un résultat qui, s’il limite les dégâts, n’en sort pas pour autant les Safiots des misères du bas de tableau. Ils gardent certes leur distance par rapport à leur vis-à-vis, mais ne sont guère qu’à trois longueurs de la zone rouge. Par contre, ce point arraché par le MAS en dépit de la frustration s’est au final avéré bien précieux puisqu’il lui empêche in extremis d’être relégable.
En effet, son voisin de palier le WAF, victorieux une seconde fois cette saison, remonte quelque peu au classement en cédant volontiers sa place de lanterne rouge à sa victime du jour l’ASS et surtout ne pointe qu’à une seule longueur de son rival historique. Les hommes du bien sympathique Khalid Karama, à la faveur du but d’Abdelkébir El Ouadi en seconde période, ont infligé aux visiteurs leur septième défaite en les mettant à deux longueurs d’écart. Mais le WAF qui en trois rencontres dont deux en déplacement a grappillé six points sur les neuf possibles reste toujours relégable.
Pour l’ASS, ça se complique grave et ce, malgré son honnête match réussi au complexe sportif de Fès qui pour une seconde fois de foulé, ne leur aura pas réussi comme précédemment face au MAS. L’ASS se retrouve à deux points du premier relégable.

Mohamed Jaouad Kanabi
Lundi 9 Décembre 2013

Lu 482 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs