Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le Liberia décrète le couvre-feu face à la progression d'Ebola




Le Liberia décrète le couvre-feu face à la progression d'Ebola
La présidente du Liberia a décrété un couvre-feu général à partir de mercredi soir et la mise en quarantaine de deux quartiers urbains, dont un dans la capitale, face à la progression inexorable de l'épidémie d'Ebola dans le pays, le plus touché par le virus, ainsi qu'en Sierra Leone.
 Le coordinateur de l'ONU pour Ebola, le Dr David Nabarro, a annoncé mardi qu'il se rendrait dans la semaine dans ces deux pays, ainsi que dans les deux autres touchés, la Guinée et le Nigeria, avec notamment l'intention de mobiliser les 7.500 Casques bleus au Liberia dans la lutte contre la maladie. La présidente libérienne Ellen Johnson Sirleaf a ordonné "la fermeture de tous les centres de loisirs, et la fermeture de tous les vidéo-clubs à partir de 18H00".
Elle a déploré de n'avoir pas réussi, malgré des efforts accrus et l'adoption de mesures de plus en plus draconiennes, à "maîtriser la maladie à cause de déni persistant, de pratiques funéraires traditionnelles, et du non-respect de l'avis des personnels de santé et des mises en garde du gouvernement". Le chef de l'Etat a également décrété la mise en quarantaine de la banlieue de Monrovia où des jeunes ont attaqué un centre d'isolement, pillant des objets potentiellement contaminés, et provoquant la fuite de 17 malades, retrouvés depuis, ainsi que d'un quartier de Kakata, au sud de la capitale. 
"Les quartiers de West Point à Monrovia et de Dolo Town à Margibi (comté dont la capitale est Kakata, NDLR) sont placés en quarantaine et sous surveillance sécuritaire. Cela signifie qu'il n'y aura pas de déplacement vers et hors de ces zones", a-t-elle précisé.
L'épidémie d'Ebola, la plus grave depuis l'apparition de cette fièvre hémorragique en 1976, a fait au moins 1.229 morts, selon le dernier bilan de l'OMS arrêté au 16 août, sur 2.240 cas.
 Le coordinateur de l'Onu a indiqué qu'il se rendrait mercredi soir à Dakar avant d'aller successivement à Monrovia, Freetown, Conakry et Abuja, accompagné par Keiji Fukuda, un responsable de l'OMS, afin de "revitaliser le secteur de la santé" dans ces pays, mis à rude épreuve par l'épidémie.
A contrario, l'OMS a discerné quelques lueurs d'espoir en Guinée, d'où est partie l'épidémie.
 Seules trois compagnies aériennes internationales - Royal Air Maroc, Brussels Airlines et Air France - desservent encore la Sierra Leone, selon le directeur général de l'Aviation civile sierra-léonaise Abubakarr Kamara. 
 
 

AFP
Jeudi 21 Août 2014

Lu 103 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs