Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le Kurde Fouad Massoum élu président de la République d’Irak

Une quinzaine de personnes tuées dans des attentats suicide à Bagdad




Le Kurde Fouad Massoum élu président de la République d’Irak
Le Kurde Fouad Massoum a été élu jeudi président d'Irak lors d'une séance du Parlement plusieurs fois reportée en raison des tensions politiques dans un pays qui s'enfonce dans le chaos et où les violences ont encore fait plus de 70 morts. La première tâche de M. Massoum sera de choisir un Premier ministre qui devra tenter de sortir le pays d'une situation qui ne cesse de s'aggraver en raison notamment d'une offensive fulgurante d'insurgés sunnites menés par les jihadistes de l'Etat islamique (EI) qui contrôlent depuis juin des pans entiers du territoire. Massoum a remporté 211 voix contre 17 pour son rival au second tour, Hussein al-Moussawi. 
Selon une règle non écrite, le poste de président de la République, principalement protocolaire, est occupé par un Kurde, tandis que le président du Parlement est un sunnite et le Premier ministre un chiite. Massoum, un septuagénaire vétéran de la politique irakienne succède à Jalal Talabani, 80 ans, rentré en Irak la semaine dernière après 18 mois d'hospitalisation en Allemagne. Il choisira un Premier ministre au sein du bloc de l'actuel chef du gouvernement Nouri Maliki, arrivé largement en tête lors des législatives d'avril mais sans majorité claire. Maliki, au pouvoir depuis 2006, vise un troisième mandat mais il est vivement critiqué, accusé notamment d'avoir monopolisé le pouvoir et de corruption au sein de son administration.
Les appels se sont multipliés à l'étranger mais aussi en Irak pour la mise en place d'un nouveau gouvernement afin de présenter un front uni face aux avancées de l'EI. Ce groupe, déjà accusé de nombreuses exactions dont des lapidations et décapitations, a ordonné que toutes les femmes âgées de 11 à 46 ans soient excisées, une pratique qui n'est pas courante en Irak, a déclaré la numéro 2 de l'ONU dans le pays, Mme Jacqueline Badcock, lors d'une vidéoconférence organisée à Genève.  Sur le terrain, au moins 15 personnes ont été tuées jeudi soir dans deux attentats suicide à la voiture piégée dans le centre de Bagdad, selon des sources médicales et de sécurité. Les deux explosions se sont produites dans le quartier commercial de Karrada, peu après la rupture du jeûne du Ramadan, selon ces sources. Le double attentat s'est produit quelques heures après la désignation par le Parlement du Kurde Fouad Massoum comme président de la République. 
Jeudi, également, au moins 60 personnes, en majorité des prisonniers, ont été tuées au nord de Bagdad quand des assaillants ont attaqué un convoi escortant des détenus. 
 

AFP
Vendredi 25 Juillet 2014

Lu 132 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs