Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le Hassania d’Agadir se prépare sur fond de crise de gestion




Le Hassania d’Agadir se prépare sur fond de crise de gestion
Le Hassania d’Agadir poursuit sa préparation pour la saison 2012/13 sous la houlette de Mutapha Madih.
Ainsi après la reprise à Agadir, l’équipe a effectué un séjour d’entraînement et d’oxygénation à Ifrane, du 8 au 18 juillet dernier, ce qui  lui a permis de jouer trois matches amicaux contre les FAR, le FUS et l’IZK.
De retour à Agadir, le onze soussi poursuit sa préparation au stade Al Inbiâat en nocturne. Mais côté matches amicaux, l’équipe n’est vraiment gâtée du fait du nombre très limité des équipes locales pouvant lui donner la réplique. Cependant, elle a pu jouer deux fois contre le KACM(A/R)et l’USMAM(A/R). Elle rencontrera cette dernière au cours de cette semaine pour la troisième fois. Enfin, deux autres rencontres sont programmées contre l’OCS les 11 et 16 août.
Par ailleurs, pour remplacer les six joueurs qui ont quitté le club: Abdelhafid Lirki et Mourad Batna (FUS), Youssef Chafik, Abdelmounaïm Hajjaoui,  Zaïdi, et Romaric, HUSA s’est assuré les services de six nouvelles recrues. Il s’agit de deux attaquants du Raja de Béni Mellal (Hafid Ouzaïd, retour au club, Boujemâa Bounadi), Adil Fahim (milieu de terrain) du FUS, Hassan Taoufik attaquant de l’USMAM, Jaouad Akeddar, attaquant des FAR, Mounir Daïfi, milieu de terrain du Chabab Rif Al Hoceïma.
D’autre part Rami Miloudi, défenseur de l’US Mohammedia et deux attaquants gambiens sont toujours à l’essai dans l’attente de la décision finale de l’entraîneur du club à leur sujet. Mustapha Madih nous a d’ailleurs dit qu’il était toujours à la recherche d’un attaquant de pointe.
Pour ce qui est de la formation du comité de transition qui dirigera le club pour la saison 2012/2013- le temps de préparer une nouvelle équipe dirigeante à même de le gérer suivant des méthodes de gestion modernes, au diapason avec le professionnalisme en vigueur au Maroc depuis la saison écoulée-il semble que l’on s’achemine vers un statu quo.
Au Hassania aujourd’hui, la situation est telle que la seule issue possible est la constitution d’un comité  de transition sur des bases consensuelles. Vouloir à tout prix imposer le statu quo, sous une forme ou une autre, pour barrer le chemin au changement que tout le monde souhaite, ne ferait que  desservir les  intérêts du club et le plonger dans une crise aux conséquences imprévisibles.

M’BARK CHBANI
Jeudi 9 Août 2012

Lu 544 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs