Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le Groupe socialiste met l’accent sur la légitimité des revendications exprimées à Al Hoceima

Abdelouahed Laftit devant la Chambre des représentants : Les projets lancés par Sa Majesté le Roi pour le développement de la région vont bon train





«Où en est le programme d’urgence pour le développement d’Al Hoceima ? ». Une question on ne peut plus d’actualité adressée par la députée ittihadie Saâdia Bensahli, au nom du Groupe socialiste à la Chambre des représentants, au ministre de l’Intérieur, lors de la séance des questions orales tenue hier.
Le président dudit Groupe, Choukran Amam, a précisé à ce sujet que les revendications des manifestants d’Al Hoceima sont légitimes et intimement liées aux besoins vitaux des habitants de la région, tout en exhortant les autorités à appréhender ces revendications dans cette seule optique.
Tout en saluant les forces de l’ordre pour leur professionnalisme, le député ittihadi a critiqué tout comportement contraire à la loi, dût-il émaner des manifestants ou des forces de l’ordre.
 Dans sa réponse, le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, a mis en relief les efforts déployés par l’Etat pour le développement de cette région, à l’instar de toutes les autres régions du Royaume, tout en rappelant, dans ce cadre, le programme de développement 2015-2019 lancé par S.M le Roi Mohammed VI et baptisé  « Al Hoceima, ville phare de la Méditerranée ».
Ce programme auquel a été alloué un budget de 6,5 MMDH répond aux 90 % des revendications qui ont été exprimées par les manifestants et les travaux concernant les projets programmés  (notamment un hôpital pluridisciplinaire pour un montant de 374 millions de dirhams (MDH) et la mise à niveau du Centre régional d’oncologie) vont bon train et seront achevés en 2019.
 Il a également assuré que d’autres projets concernant Al Hoceima sont en cours d’étude dont la création d’un noyau universitaire.
Le ministre a, par ailleurs, critiqué ceux qui diffusent de fausses informations relatives au Hirak ou ceux qui veulent semer la zizanie, tout en affirmant que les autorités se voient obligées d’intervenir chaque fois que la loi serait enfreinte ou que la sécurité des citoyens serait menacée.
La situation à Al Hoceima, précise-t-on, est au cœur des préoccupations aussi bien de la direction du parti que du Groupe socialiste. A preuve, la réunion tenue sous la présidence du Premier secrétaire de l’USFP, Driss Lachguar, à Tanger avec les responsables du parti dans la région  de Tanger-Tétouan-Al Hoceima, et ce en présence des membres du Bureau politique, de Habib El Malki, président de la Commission administrative et de la Chambre des représentants ainsi que des ministres ittihadis et des membres du Groupe socialiste au Parlement.
Durant cette rencontre, le parti a réitéré son appui aux revendications légitimes des habitants d’Al Hoceima, tout en appelant le gouvernement à poursuivre les chantiers de développement ouverts depuis 2015.
Le parti de la Rose a, par ailleurs, insisté sur la nécessité de respecter les droits de l’Homme, tout en mettant en exergue le fait que les mesures prises par les autorités publiques doivent être conformes aux dispositions et procédures légales. Lesquelles autorités doivent également les respecter tout autant que les principes du procès équitable et les droits de la défense. Consciente de ses engagements politiques, la direction de l’USFP a assuré qu’elle suivait de près ce dossier et qu’elle ne ménagera aucun effort pour dénoncer les éventuelles violations.
Il convient également de rappeler qu’il y a quelques jours, la députée du Groupe socialiste à la Chambre des représentants, Hanane Rihab, avait adressé une question d’actualité au ministre d’Etat chargé des droits de l’Homme dans laquelle elle l’avait interpellé à propos des mesures prises par le gouvernement en vue de garantir ces droits en matière d’interpellation, d’enquête et de respect de la présomption d’innocence.

Séance mensuelle sur la politique générale du gouvernement à la Chambre des conseillers

La Chambre des conseillers tiendra, ce mercredi, une séance plénière mensuelle consacrée aux réponses du chef du gouvernement, Saad Eddine El Othmani aux questions relatives à la politique générale du gouvernement portant sur "L'efficacité des politiques de travail, de la lutte contre la pauvreté et de la protection du pouvoir d'achat des citoyens", et "La stratégie de développement du milieu rural et des zones montagneuses et forestières".
Cette séance, qui se tient conformément aux dispositions de l'article 100 de la Constitution, débutera à midi, précise lundi un communiqué de la deuxième Chambre.

Mourad Tabet
Mercredi 7 Juin 2017

Lu 1093 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs