Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le Groupe socialiste dévoile les dysfonctionnements de l’Agence judiciaire du Royaume

Séance mensuelle des questions relatives à la politique générale




Le Groupe socialiste dévoile les dysfonctionnements de l’Agence judiciaire du Royaume
Le Groupe socialiste à la Chambre des représentants a dévoilé les graves dysfonctionnements au sein de l’Agence judiciaire du Royaume. En effet, lors la dernière séance mensuelle consacrée aux questions relatives à la politique générale, tenue mardi dernier, le ministre de l’Economie et des Finances  n’a     pu cacher les dangereuses lacunes enregistrées dans l’AJR devant cumuler des expériences significatives, pour défendre les intérêts de l’Etat devant la justice. Au nom du Groupe socialiste, la question du parlementaire Said Baaziz, au ministre de l’Economie, a eu pour objectif de rappeler à  l’AJR sa mission principale, à savoir réduire le nombre de contentieux de l’Etat et renforcer ses actions dans la récupération des débours de l’État afin d’accroître l’efficience dans la gestion des deniers publics. 
Il n’a pas manqué aussi d’exprimer l’inquiétude du Groupe socialiste à propos de cette situation qui contraint  l’Etat à intervenir dans nombre de secteurs pour combler le déficit de certaines compagnies d’assurances et réduire par la même occasion le champ de la prévarication. A ce titre, il a tenu à préciser que la Société de pêche El Baraka, pourtant désignée par l’Etat, n’a pas honoré ses engagements envers des banques étrangères, ce qui a obligé l’Etat à intervenir et à payer les dettes de ladite société. 
Devant la question du parlementaire, le ministre de l’Economie s’est vu contraint de recourir à la langue de bois, et de souligner que la réforme du statut est sur la bonne voie et qu’une loi organique verra bientôt le jour en vue de développer ses interventions. 
Said Baaziz n’a pas manqué de rappeler aussi au ministre des Finances que le Groupe socialiste avait présenté un projet de loi visant la création, à la place de l’AJR,  d’une instance chargée de la récupération de l’argent de l’Etat, sa protection et son investissement dans le social.  
Par ailleurs, la dernière séance mensuelle consacrée aux questions relatives à la politique générale, a été marquée par l’une des boutades de Mohamed El Ouafa laissant en suspens la question du parlementaire Lahcen Bounouari qui portait sur le soutien du pouvoir d’achat  des couches nécessiteuses. S’accordant le droit de parler au nom du gouvernement, Mohamed El Ouafa a fait savoir que le gouvernement renforce ses programmes par des actions de l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH),  ce qui atteste que l’Exécutif manque de  programmes et de vision et témoigne de son échec cuisant à gérer les affaires du pays.
Partant des résultats du Haut-commissariat au plan concernant la situation financière des Marocains qui ne cesse de se dégrader, le parlementaire Nabih Bouchaib a tenu à rappeler que l’idée avancée par  le PJD lors de sa campagne électorale, à savoir octroyer une aide financière directe aux familles démunies, reste jusqu’à ce jour lettre morte. 
Reconnaissant l’existence d’énormes difficultés pour la mise en application de cette mesure, le gouvernement fuit sa responsabilité dans la gestion, et ce au moment où plusieurs indicateurs économiques notamment la baisse des prix du pétrole et la bonne pluviométrie enregistrée dernièrement au Maroc peuvent préserver le pouvoir d’achat du citoyen marocain.
La question de l’annulation des lignes aériennes de la RAM Al Aroui-Bruxelles et Al Aroui-Allemagne posée au ministre délégué en charge du transport et de la logistique par Mohamed Abarkane est restée sans réponse.  
Sur le même ton, Mohamed Amellal a tenu à exprimer la déception quant au désengagement de l’Etat concernant la réouverture de la ligne Essaouira-Paris Orly. 

L.B
Samedi 31 Janvier 2015

Lu 685 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs