Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le Groupe socialiste à la Chambre des représentants s’élève contre la volonté de mainmise gouvernementale sur les médias publics

Hasna Abouzeid : Epargnez-nous vos projets à l’afghane ou à la soudanaise




Le Groupe socialiste à la Chambre des représentants s’élève contre la volonté de mainmise gouvernementale sur les médias publics
La séance de contrôle du gouvernement à la Chambre des représentants, avant-hier, a été houleuse. En effet, le président du Groupe socialiste, Driss Lachguar, a évoqué la problématique de la définition même des questions orales d’actualité. Ainsi, le règlement de la première Chambre stipule-t-il que les représentants peuvent poser des questions orales d’actualité sur des sujets conjoncturels qui préoccupent l'opinion publique nationale et nécessitent donc des éclaircissements urgents de la part du gouvernement. Selon lui, les questions posées dans ce cadre n’ont parfois rien à voir avec la définition qui leur est donnée par ledit règlement. D’après lui, le gouvernement fait fi des questions qui sont vraiment d’actualité comme c’est le cas de celle concernant le militant ittihadi, Karim Lachkar, décédé le 27 mai 2014 sous la torture au commissariat de police d’Al Hoceima.
Le parlementaire ittihadi, Abdelhak Amghar, a pour sa part mis en cause le comportement des policiers, affirmant que l’USFP veut que toute la vérité soit faite sur cette douloureuse et tragique affaire. « Nous voulons une enquête transparente. Nous voulons l’application du principe d’impunité. Car il s’agit là de la vie des citoyens », a-t-il martelé.
Un autre point de discorde a éclaté lors de la même séance entre le Groupe socialiste et le gouvernement et notamment le parti majoritaire qui le dirige. Les parlementaires de l’USFP se sont insurgés contre les dérapages du ministre de la Communication et porte- parole du gouvernement, Mustapha Khalfi, qui a, sans vergogne, affirmé que les responsables de l’audiovisuel entendent faire du Maroc un « bordel » mexicain.
Cette déclaration a provoqué la colère dans les rangs de l’opposition. Le député socialiste, Moukhtar El Rachdi, a ainsi mis en avant la volonté du ministre d’imposer une mainmise idéologique et politique au secteur de l’audiovisuel. Il a affirmé que les attaques de Khalfi et du  chef du gouvernement contre le secteur ont pour finalité de le  contrôler.
La députée ittihadie, Hasna Abouzeid, a, pour sa part, critiqué les déclarations du ministre pjdiste, en mettant en avant le fait que le gouvernement entend contrôler idéologiquement le secteur qui souffre déjà, selon elle, d’un autre genre de mainmise. «Tout ce qui vous préoccupe dans les médias publics, ce sont les caftans, les chaussettes, les jupes et les pantalons», a-t-elle ironisé. Et d’ajouter que si le gouvernement veut de vrais médias publics, il doit les encourager à couvrir les sit-in de protestations contre la torture dans les postes de police et contre sa propre politique antisociale. Et la députée de conclure: «Epargnez-nous vos projets afghans, soudanais ou de quelque autre pays frère musulman». 

Mourad Tabet
Jeudi 5 Juin 2014

Lu 950 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs