Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le Gabon réitère son appui à la marocanité du Sahara

Le Pt. Ali Bongo Ondimba réaffirme l'importance qu'il attache au retour du Maroc au sein de l’UA




Le Gabon réitère son appui à la marocanité du Sahara
Le Gabon a réitéré son appui «ferme et constant» à la marocanité du Sahara et à l'intégrité territoriale du Royaume du Maroc.
«Son Excellence Ali Bongo Ondimba a tenu à renouveler l'appui ferme et constant de la République gabonaise à la marocanité du Sahara et à l'intégrité territoriale du Royaume du Maroc», indique un communiqué conjoint publié vendredi au terme de la visite de travail et de fraternité effectuée par SM le Roi Mohammed VI en République gabonaise.
A cette occasion, le chef de l'Etat gabonais a souligné que «le règlement pacifique et durable de ce différend régional ne peut se faire que sur la base de l'initiative marocaine tendant à doter la région du Sahara d'une autonomie élargie dans le cadre de la souveraineté, de l'unité nationale et de l'intégrité territoriale du Royaume du Maroc». 
Cette initiative, innovante et constructive, est compatible avec les normes applicables de la légalité internationale et s'inscrit parfaitement dans la logique des résolutions du Conseil de sécurité y afférentes», a poursuivi le communiqué. 
Le président gabonais a, par ailleurs, réaffirmé toute l'importance qu'il attache au retour du Maroc au sein de l'organisation panafricaine et a fait part à sa Majesté de son engagement à œuvrer à cet effet dans le cadre de la souveraineté, de l'unité et de l'intégrité territoriale du Royaume, lit-on dans le texte du communiqué. 
Le Gabon a, par ailleurs, salué la nouvelle politique migratoire mise en œuvre par le Maroc visant à favoriser l'intégration des ressortissants étrangers, principalement ceux en provenance de l'Afrique subsaharienne, au sein de la société marocaine.
Le président Ali Bongo Ondimba «a salué avec ferveur la mise en œuvre par le Maroc, d'une nouvelle politique migratoire tendant à régulariser la situation des étrangers, principalement de l'Afrique subsaharienne, et ce pour favoriser leur intégration au sein de la société marocaine», indique un communiqué conjoint publié vendredi  au terme de la visite de travail et de fraternité effectuée par SM le Roi Mohammed VI en République gabonaise.
Le chef de l'Etat gabonais a tenu, dans ce contexte, à exprimer son soutien au lancement de l'Alliance africaine sur la migration et le développement, qui vise à replacer le débat sur la question des migrations dans son environnement naturel d'accueil, d'hospitalité et de générosité.
Sur le plan régional, le président Bongo Ondimba a exprimé «le soutien ferme» de son pays à la demande formulée par le Maroc tendant à obtenir le statut d'observateur auprès de la Communauté économique des Etats de l'Afrique centrale (CEEAC).
Dans contexte, S.M le Roi a remercié le président gabonais «pour le soutien apporté à la mise en place d'un partenariat entre la Communauté économique et monétaire des Etats de l'Afrique centrale (CEMAC) et le Maroc». 
Le Maroc et le Gabon ont également réitéré leur attachement aux droits «inaliénables» du peuple palestinien à un Etat viable et souverain, dans les frontières de 1967 avec Al-Qods Acharif comme capitale.
«Les deux parties ont exprimé leur attachement aux droits inaliénables et imprescriptibles du peuple palestinien à un Etat viable et souverain, dans les frontières de 1967 avec Al-Qods Acharif comme capitale, conformément aux résolutions pertinentes des Nations unies», indique un communiqué conjoint publié vendredi à l'issue de la visite de travail et de fraternité effectuée par S.M le Roi Mohammed VI en République gabonaise. 
S.M le Roi Mohammed VI et SE Ali Bongo Ondimba ont considéré que la reprise des négociations entre Palestiniens et Israéliens depuis juillet 2013, représente un pas décisif sur la voie de la paix au Proche-Orient, ajoute le communiqué.
Le Souverain a, à cette occasion, présenté au président Ali Bongo les résultats et recommandations de la dernière réunion du Comité Al-Qods, tenue en janvier dernier à Marrakech sous la présidence effective de SM le Roi. 
S'agissant du dossier syrien, le Souverain et le président gabonais ont déploré «la situation délétère» en Syrie, tout en appelant à la cessation immédiate de la violence. 
Ils ont invité la communauté internationale à redoubler d'efforts pour inciter les belligérants à œuvrer de bonne foi pour une solution politique visant à épargner les vies humaines et à préserver l'unité et l'intégrité territoriale de ce pays.

Lundi 10 Mars 2014

Lu 875 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs