Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le Forum international des arts et de la littérature à Ouarzazate

L'alternance des odes et des chants clôturent le FIAL




Le Forum international des arts et de la littérature (FIAL) s'est achevé, dimanche soir à Ouarzazate, sur les douceurs des rimes raffinées et des chants et rythmes populaires locaux.
Présents lors de cette cérémonie, les poètes et poétesses marocains et étrangers se sont tous livrés à une joute en intonations, accents et gestuelle, pour captiver le public venu nombreux à la Casbah de Taourirt.
Un véritable échange d'expériences littéraires a eu ainsi lieu entre poètes et paroliers venus d'autres villes marocaines, mais aussi du Sultanat d'Oman, du Qatar, des Emirats Arabes Unis, d'Arabie Saoudite et de France, et qui se sont donné la réplique, plus de deux heures durant, à l'occasion de cette cérémonie de clôture de la deuxième édition du FIAL.
Il s'agit des Marocains Kacem Ansari, Houcine Oulmadani, Abdelaziz Naciri, Abdellatif Mekkaoui, Touria Derkaoui, Saida Khyati, Hammou Ben Chliyeh, les Omanais Ahmed Ali Meachni, Ahmed Sefrar et Alaoui Mohamed Ba Omar, le Qatari Chihab Chemrani, l'Emirati Ahmed Debaîi et le Français Vincent Joly.
Les lectures poétiques ont été ponctuées de chansons interprétées par des artistes locaux dont Lahcen Khokhtou, Abdelhalim Marhoum, Hajar Bouras, Insaf Rahimi, Yassin Zenzar et Azeddine Lkarfa, ainsi que des prestations des troupes populaires d'Ahwach. Mais, c'est surtout la jeune Rajaa Darouâ (17 ans) qui avait su séduire le public présent, à travers sa voix chaude et mélodieuse et sa forte présence sur scène, d'autant plus qu'elle interprétait les difficiles chansons de la célèbre diva arabe Feyrouz.
Auparavant dans l'après-midi, les participants à cette deuxième édition ont pris part à une cérémonie de dédicace organisée en l'honneur de deux auteurs, le Marocain Mehdi Salhi pour son ouvrage "Le grand voyage de Drâa" et l'Omanais Ahmed Ali Meachni avec son recueil "Choukran" (Merci).
Initié sous le thème "Communication, création et continuité", cette manifestation culturelle a voulu mettre la lumière sur le patrimoine artistique et littéraire local, en donnant la parole aux créateurs locaux, mais aussi en permettant l'ouverture sur la création littéraire étrangère, a déclaré à la MAP Mohamed Moumni, président de l'Association d'Al Ihyae pour la culture et le développement, partie organisatrice.
Samedi, un Café littéraire a eu lieu à la Casbah d'Aït Benhaddou, autour du thème "Tourisme culturel et enjeux de développement", et a porté sur les mesures à prendre pour une meilleure mise à profit du patrimoine architectural et culturel.
Tout au long des journées du Forum, les ruelles et cimaises de la Casbah de Taourirt ont été embellies par les toiles d'œuvres d'art de certains artistes plasticiens de la ville.

MAP
Mercredi 29 Avril 2009

Lu 831 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs