Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le Conseil de la ville avait promis la gratuité au niveau du périmètre urbain de la métropole : “Autoroutes du Maroc” continue de taxer les usagers casablancais




Le Conseil de la ville avait promis la gratuité au niveau du périmètre urbain de la métropole : “Autoroutes du Maroc” continue de taxer les usagers casablancais
Le Conseil de la ville de Casablanca avait récemment miroité l’idée de rendre possible l’usage gratuit des autoroutes situées dans le périmètre urbain de la métropole.  Une gratuité qui, selon les techniciens du Conseil, rendrait la circulation plus fluide et moins infernale dans le Grand Casablanca. Une bonne petite nouvelle pour les Casablancais ou les citoyens de passage. Mais c’était mal connaître ledit Conseil connu pour son inconstance, ses luttes intestines d’une part et la Société des autoroutes du Maroc qui, insatiable à volonté, ne badine pas avec les sous. Avec les travaux d’élargissement de l’autoroute urbaine, ceux du souterrain sur le Boulevard de la Résistance à partir du port et la construction du viaduc du rond-point de Sidi Maârouf, conduire et circuler à Casablanca est devenu un véritable calvaire. D’autant plus que tous ces travaux se font simultanément et risquent de condamner la ville à une vraie paralysie. On souhaitait que la Société des autoroutes du Maroc contribue à la décongestion de la métropole. Il n’en fut rien. Au contraire, la même société a créé elle-même et presque en même temps que les travaux précités l’élargissement de l’axe Casa- Rabat qui a causé beaucoup de désagréments aux usagers. Le trajet qui se faisait en une heure pouvait atteindre dans les trois heures. Cependant, ladite société n’a fourni aucun effort aux points de péage. Là où il s’agit d’argent faisant fi des souffrances des usagers. Les raisons invoquées par quelques responsables de ladite société sont peu convaincantes. On prétend qu’une grosse affluence sur les rocades et autoroutes autour de la ville en raison de la gratuité réclamée rendrait la circulation moins fluide sur ces axes. De plus, selon les mêmes responsables, la gratuité ne serait pas pour arranger la trésorerie de la société qui doit faire face à de grosses difficultés financières, croit-on savoir. Même le ministre Rabbah est monté au créneau pour rejeter cette éventualité. Lors des séances des questions orales à la Chambre des représentants du lundi 18 juin, toute idée de gratuité provisoire s’étalant sur deux années était exclue. Selon lui, pareille mesure sera lourde de conséquences financières.  
Résultat : c’est, comme souvent le cas, le citoyen qui paie les pots cassés. Pourtant, les dernières statistiques rendues publiques par Autoroutes du Maroc, elle-même, font état d’une importante augmentation du trafic et forcément d’une belle amélioration des recettes. Elles mentionnent une hausse de 17,1% du trafic autoroutier au premier semestre 2012. Les contournements de la métropole ont enregistré une augmentation sensible par rapport à l’année 2011. On est passé de 25296 en 2011 à 29395 véhicules par jour en 2012.
Ce qui est sûr, c’est que la circulation dans la métropole est dans une  situation critique et nécessite une solution urgente. La gratuité semble du moins pour les trois années à venir l’unique solution. Le ministre a parlé du coût élevé de cette opération, mais les Casablancais et les usagers de tout le pays ne méritent-ils pas ce « sacrifice » ?
 

KAMAL MOUNTASSIR
Jeudi 12 Juillet 2012

Lu 552 fois


1.Posté par roghiba le 07/08/2012 21:26 (depuis mobile)
c est une honte la gestion de ces grands travaux et la paralysie de la municipalite, car les vrai casaouis nr sont pas elus au conseil de la ville et payent cher la politique de la chaise vide.

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs