Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le CNTS vise à atteindre un stock de sécurité de 16.000 poches de sang




Le CNTS vise à atteindre un stock  de sécurité de 16.000 poches de sang
L'objectif de l'appel urgent au don de sang est d'atteindre un stock de sécurité de 16.000 poches de sang nécessaires pour couvrir les besoins de trois semaines au niveau national, selon le Centre national de transfusion sanguine (CNTS). 
Le manque de sang dont souffrent en ce moment certains centres régionaux de transfusion à travers le Royaume s'explique essentiellement par la période des vacances d'été et l'absence des donneurs habituels, d'où l'appel urgent lancé par le Centre afin de remédier à cette pénurie, explique dans un entretien à la MAP la directrice de la communication et de la promotion au CNTS, Mme Najia El Amraoui. 
La responsable a précisé, à cet égard, qu'à la date du 26 août "près de 6.000 poches de sang ont été collectées" au niveau des grands centres régionaux, notamment ceux de Rabat, Casablanca et Fès, centres qui enregistrent une "forte consommation de sang". 
Chaque centre concerné, a-t-elle expliqué, mettra en place son propre programme visant à informer les citoyens de ses besoins propres en terme de quantités de sang désirées ainsi que les heures et endroits prévus pour la collecte de sang, étant bien noté que les produits sanguins ont une durée de vie limitée. 
Ainsi sur les 16 Centres régionaux de transfusion sanguine (CRTS) du Royaume, il existe 13 banques de sang en mesure de collecter les dons de sang, en plus de 12 sites mobiles de collecte à l'échelle nationale. 
Evoquant la stratégie du Centre visant à remédier à ce genre de pénuries, Mme El Amraoui a souligné l'objectif de fidéliser des "donneurs réguliers", expliquant que les hommes sont en mesure de donner du sang tous les deux mois sans risque, et les femmes tous les trois mois. 
"Le CNTS veut fidéliser les donneurs de sang, avec des donneurs réguliers qui viennent tous les deux mois pour les hommes et tous les trois mois pour les femmes afin de garantir un stock de sécurité à l'échelle nationale couvrant toute l'année", a-t-elle dit. 
Le Centre veut aussi atteindre le pourcentage de 3% de donneurs de sang annuel au niveau de la population nationale, tel que préconisé par l'Organisation mondiale de la santé (OMS), a encore expliqué Mme El Amraoui. 
Et de rappeler à ce propos que les périodes de pénuries de sang concernent essentiellement les vacances d'été, le mois du ramadan, et celles de l'Aid Al Adha et Aid Al-Fitr. 
A noter que la baisse substantielle des dons pendant le mois sacré de ramadan et durant le mois d'août, a eu pour effet d'affaiblir les réserves de poches de sang notamment dans les centres régionaux de Casablanca, Fès, Marrakech et Agadir. 
Le Centre national de transfusion sanguine avait lancé, le 19 août, un appel urgent au don de sang en vue de faire face au grand manque dont souffrent certains centres régionaux de transfusion dans plusieurs villes du Royaume. 

Vendredi 29 Août 2014

Lu 1360 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs