Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Laâyoune continue de séduire les investisseurs en dépit de la conjoncture




Laâyoune continue de séduire les investisseurs en dépit de la conjoncture
Le premier semestre 2013 s’est caractérisé, à Laâyoune par la création de 91 unités dont 39 personnes morales et 52 personnes physiques. 154 certificats négatifs ont été accordés durant la même période.
Selon un  bilan publié par le Centre régional d’investissement de Laâyoune, la région de Laâyoune Sakia-El-Hamra a connu des investissements de l’ordre de 1.215,6 millions de DH au cours du 1er semestre de l’année 2013.
Lors de ses réunions, la Commission régionale d’investissement a approuvé neuf dossiers, dont le montant des investissements permettra la création de 628 emplois.
Selon ce même bilan, le Centre a continué d’œuvrer pour plus de simplification de la procédure de création d’entreprise. Ainsi après les derniers changements relatifs à la Société à responsabilité limitée (SARL), le délai de délivrance du bulletin de notification de la création d’entreprise s’est nettement amélioré. Le bilan précise que malgré sa présence, le représentant du tribunal de première instance de Laâyoune, n’a pas le pouvoir de signer les documents afférents à la création des entreprises, ce qui signifie que les dossiers sont toujours traités au niveau du tribunal selon les méthodes classiques.
Le bilan rappelle que la promotion et le développement socioéconomique de la région sont devenus l’une des principales missions du CRI. «Dans cette optique, le Centre a œuvré en partenariat avec les acteurs locaux pour l’accompagnement et l’encadrement des coopératives, des associations et des jeunes porteurs de projets. Ainsi plusieurs actions ont été menées dans le but de lutter contre le chômage local. Dans ce sens, le Centre pilote le programme formation-insertion des jeunes de la région dans le secteur de la pêche artisanale en octroyant 250 barques de pêche.
Les bénéficiaires de ce programme profiteront d’une licence de pêche et d’une barque équipée de matériel. Depuis juin 2011, 160 jeunes ont démarré une formation théorique et pratique à l’Institut technologique de la pêche maritime de Laâyoune. En plus du pilotage de ce programme, le CRI accompagne les jeunes pour la création de leurs entreprises et les coopératives de ravitaillement et de commercialisation des produits de la pêche», souligne ce bilan.
Pour ce qui est du Programme national d’appui à la création d’entreprises (PRONACE), destiné aux jeunes porteurs de projets, il apporte de nombreuses facilités encourageant les jeunes à développer davantage l’esprit d’entrepreneuriat et saisir les opportunités offertes pour créer leurs propres entreprises.
Même si l’on parle souvent de marasme économique, la région ne cesse de séduire les investisseurs et de promouvoir l’emploi  des jeunes.

Ahmadou El-Katab
Lundi 9 Septembre 2013

Lu 947 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs