Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La violence redouble en Syrie à un mois de la présidentielle

L'ONU dénonce l'échec des efforts pour améliorer l'aide humanitaire




La violence redouble en Syrie à un mois de la présidentielle
L'aviation du régime syrien a mené des frappes mercredi sur un quartier rebelle d'Alep, faisant au moins 20 morts dont 17 enfants dans une école, les civils continuant de faire les frais de la guerre en Syrie.
 Ces frappes sont survenues au lendemain de la mort d'au moins 100 personnes, dont près de 80 civils, dans un double attentat à la voiture piégée dans un quartier pro-régime à Homs (centre), revendiqué par des rebelles jihadistes.
 Cette escalade survient à un mois de la présidentielle du 3 juin que le président Bachar al-Assad est sûr de gagner. Qualifié de "farce" par l'opposition, le scrutin se tiendra dans les seules zones tenues par le régime.
 La Russie, alliée de M. Assad, a exprimé son inquiétude face à "des niveaux inégalés de violence ces derniers jours contre la population civile", en imputant l'escalade aux "groupes armés illégaux".
 A Alep, la deuxième ville du pays dévasté par plus de trois ans de guerre, au moins 10 enfants et 8 adultes ont péri dans deux raids aériens sur une école du quartier d'Ansari, a rapporté l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).
 Des militants sur place ont transmis une vidéo montrant une rangée de corps d'enfants dans des sacs gris, dont certains ensanglantés.
Plus au sud, à Homs, le bilan du double attentat de mardi dans un quartier à majorité alaouite --confession de M. Assad-- est monté à 100 morts, l'attaque la plus meurtrière dans cette cité depuis le début du conflit qui a fait en trois ans plus de 150.000 morts.
Avec la crise humanitaire qui s'amplifie -près de la moitié des habitants ont fui leur foyer- un nouveau camp a été inauguré en Jordanie, à l'est d'Amman, pour accueillir des dizaines de milliers de réfugiés supplémentaires.
 "C'est probablement le plus grand camp de réfugiés au monde", a dit un responsable de l'ONU.
A New York, la patronne des opérations humanitaires de l'ONU Valerie Amos a quant à elle constaté l'échec des efforts pour améliorer la livraison des secours aux Syriens, en faisant état "de 242.000 Syriens assiégés" par les combats dont seulement 10% ont reçu de l'aide.
 Déclenché en mars 2011 par une contestation populaire violemment réprimée, le conflit s'est transformé en une guerre opposant le régime à des déserteurs aidés par des civils armés et des jihadistes venus de l'étranger. Il s'est complexifié avec des combats entre rebelles et jihadistes.
 Dans un rapport annuel du département d'Etat, les Etats-Unis, qui appuient la rébellion, ont mis en garde contre l'apparition d'une "nouvelle génération de terroristes" en Syrie, où la guerre attire des milliers de combattants étrangers venus se battre contre le régime, appuyé de son côté par des milices chiites comme le Hezbollah libanais.
 Et le chef de la diplomatie française Laurent Fabius a estimé mercredi que la décision des Occidentaux de renoncer à une intervention militaire en Syrie en 2013 après une attaque chimique dévastatrice avait été une "erreur" qui a affaibli leur position face à la Russie.
 

AFP
Vendredi 2 Mai 2014

Lu 744 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs