Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La violence à l'égard des femmes disséquée à Tanger

L'Association Karama dresse son bilan




La violence à l'égard des femmes disséquée à Tanger
«La lutte contre la violence à l'égard des femmes : bilan et perspectives», a été au centre d'une conférence organisée, jeudi à Tanger, à l'initiative de l'Association Karama pour le développement de la femme, avec la participation des cadres associatifs s'activant dans le domaine des droits humains, ainsi que des représentants de métiers de la justice et des chercheurs en sciences juridiques.
A cette occasion, la présidente de l'Association Karama, Ouafaa Ben Abdelkader, a indiqué que cette conférence qui constitue un espace de dialogue et d'échange d'opinions, est l'occasion de prendre connaissance des réalisations au niveau national, sur le plan législatif et pratique, pour la défense des droits de la femme et la lutte contre la violence à son égard, à la lumière de l'évolution positive que connaît le Maroc au niveau des droits de l'Homme et de l'amélioration des indicateurs sociaux.
Elle a ajouté que cette réunion vise également à contribuer au débat public autour du phénomène de la violence contre les femmes et à jeter la lumière sur les réalisations et les acquis enregistrés par le Maroc en matière de promotion de la condition des femmes et de lutte contre toutes les formes de violence et de discrimination. Et de souligner que cette rencontre a offert aussi l'opportunité de s'arrêter sur les contraintes liées à la mise en œuvre des lois et des projets destinés à soutenir les femmes au niveau social, économique et éducatif, et les moyens de les surmonter, d'autant plus que le Maroc a accumulé des expériences pionnières institutionnelles et civiles dans le monde arabe.
Lors de cette conférence, les intervenants ont relevé que l'aspect juridique en dépit de son importance, ne peut, à lui seul, suffire pour éradiquer le fléau de la violence contre les femmes dans tous ses aspects, notant l'importance de l'éducation et de la sensibilisation pour réduire certains pratiques et comportements étrangers aux coutumes des Marocains.
Ils ont, en outre, souligné que la lutte contre la prolifération de ce phénomène est un combat de longue haleine, nécessitant la conjugaison des efforts de toutes les forces vives de la société à travers une approche religieuse, éducative et de sensibilisation destinée aux familles, aux établissements scolaires et aux médias, en tant que noyau essentiel pour la sensibilisation de la société.
Selon les participants, la lutte contre la violence à l'égard des femmes exige l'adoption d'une démarche inclusive à laquelle contribuent les acteurs institutionnels, législatifs, éducatifs, sociaux, politiques et civiques, ainsi qu'une vision stratégique en faveur de la promotion de la situation de la femme et la protection de ses droits.

Samedi 27 Décembre 2014

Lu 1718 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs