Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La trémie “Dakar” n’en finit pas de se faire désirer

Les Casablancais entre supputations et interrogations




La trémie “Dakar” n’en finit pas de se faire désirer
Après plus de dix-huit mois de travaux, la trémie «Dakar» est pratiquement achevée. Les travaux de ce projet sont finalisés, mais à ce jour, cet ouvrage n’a pas encore été ouvert aux usagers casablancais. 
Annoncée pour le 15 mars dernier, l’inauguration de ce tunnel prend donc plus de temps que prévu et son utilisation serait désormais attendue à la première semaine du mois prochain. Une date définitive n’a pas été arrêtée, mais selon des sources proches de la présidence du Conseil de la ville, ce tunnel souterrain devrait être ouvert officiellement à la circulation en mai prochain.
Pourtant, plusieurs dates avaient déjà été fixées pour l’ouverture de ce passage, lance un élu de la ville. L’inauguration officielle de  cette trémie située sur le boulevard de la Résistance (place Chimicolor), a été programmée à deux reprises, mais, à chaque fois, elle a été reportée, soulignent les mêmes sources. Les responsables avaient, d’abord, annoncé le mois de janvier pour son inauguration officielle par S.M le Roi Mohammed VI. Mais les travaux ayant été contrariés par les intempéries, ont fait que cette inauguration allait être reportée, explique-t-on au Conseil de la ville.Lors d’une conférence de presse organisée pour présenter le programme d’urgence de Casablanca, le président du Conseil de la ville, Mohamed Sajid a déclaré que l’inauguration de la trémie  « Dakar » était imminente. Il a annoncé, devant le wali du Grand Casablanca, qu’elle devait avoir lieu le 15 mars dernier. Mais encore une fois, il y a eu report. Cette déclaration a eu pour effet de provoquer le satisfecit des automobilistes. Mais aussi des habitants et des commerçants mitoyens du boulevard de la Résistance où est situé l’ouvrage en question. En effet, ces derniers disent avoir, certes, souffert pendant la période des travaux, mais ils ont tous loué l’aboutissement du projet. Reste toutefois à l’ouvrir aux usagers. Ce qui devra  régler le problème des embouteillages au niveau de la place «Chimicolor» et du boulevard de la Résistance. «Avec l’ouverture de ce passage  souterrain aux usagers, l’arrêt des automobilistes ne devra plus dépasser les trois minutes au lieu de 15 à 20 minutes actuellement », a-t-on indiqué au Conseil. 
Ainsi donc, plus d’un mois après ce nouveau report, cette inauguration n’a donc pas encore eu lieu. Lors de la dernière visite Royale à Casablanca, le 2 avril, des informations officieuses ont pourtant parlé de l’ouverture imminente de ce tunnel. Un élu du Conseil de la ville a confié à Libé que l’inauguration du tunnel aurait même été programmée lors de la dernière visite Royale.   
Mais pourquoi donc garder ce passage fermé à la circulation, bien que les travaux   aient été achevés? Serait-ce une nouvelle «colère» du Souverain contre les élus? Il semblerait que c’en est bien une, selon cette même source. Preuve à l’appui, la même source relève qu’ «aucun projet initié par le Conseil de la ville de Casablanca n’a été inauguré par le Souverain lors de sa dernière visite à Casablanca». «Un certain nombre de projets devaient être inaugurés par le Souverain lors de sa dernière visite. Parmi lesquels, il y a justement le pont «Dakar» dont l’ouverture aux usagers était programmée juste après la dernière visite Royale», soutient la même source.
Contactés par Libé, un autre élu indique que l’«on ignore tout des raisons du retard qu’il y a eu quant à l’ouverture de cet ouvrage aux usagers », ajoutant que « ce retard est sans doute lié principalement à la prochaine visite Royale dans la ville ». 
Au Conseil de la ville, l’on soutient qu’il est impossible de parler de retard dans la réalisation dudit ouvrage. Mais d’autres voix affirment que le projet en question a connu des problèmes lors de sa concrétisation. Pour preuve, ces mêmes voix indiquent que  «Mohamed Sajid a annoncé que l’inauguration du tunnel «Dakar» devait avoir lieu le 15 mars, mais cela n’a pas eu lieu car, il y avait d’autres travaux supplémentaires que l’on a effectués fin mars, c'est-à-dire après la déclaration du maire. Ce qui prouve que le projet a connu certains problèmes». Et non des moindres. Notre interlocuteur a parlé d’«erreurs techniques». «Le projet en question a connu des problèmes en rapport avec la nappe phréatique et le sol du site. Mais il y a aussi le problème de l’aération. Les travaux supplémentaires que l’on y a effectués fin mars auraient, d’ailleurs, porté sur ce problème d’aération», a-t-il dit. Reste à déterminer s’il y a eu ou non respect par les concepteurs de cet ouvrage des règles en matière de sécurité-incendie, une nécessité que les sinistres qui ont ravagé nombre d’ouvrages en Europe ont mise en première ligne. 
Dans l’attente d’une plus ample information à ce propos, l’ouverture de cet ouvrage (1 km), déjà prévu par l’ancienne commune et enfin concrétisé par le Conseil de la ville, serait programmée en mai prochain, selon des sources proches du président du Conseil de la ville. D’ici là, les automobilistes devront prendre leur mal en patience .

Naîma Cherii
Jeudi 24 Avril 2014

Lu 1205 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs