Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La sélection européenne reconquiert la Coupe continentale d’athlétisme

Absence remarquée du public pour Marrakech 2014




La sélection européenne reconquiert  la Coupe continentale d’athlétisme
Le rideau est tombé, dimanche au Grand stade de Marrakech, sur la deuxième édition de la Coupe continentale d’athlétisme avec la consécration de la sélection européenne. Celle-ci, représentée par un contingent de 85 athlètes, s’est imposée avec un cumul de 447,5 points, prenant le meilleur sur les Amériques (390 pts), l’Afrique (339 pts) et la coalition Asie-Pacifique (257,5 pts).
La sélection d’Europe reprend donc sa revanche, et ce après avoir été dépossédée de son titre remporté il y a quatre ans à Split en Croatie suite à des contrôles positifs de certains athlètes du Vieux Continent. L’équipe européenne n’est pas à sa première consécration, puisqu’elle avait remporté l’ancienne formule de la Coupe continentale, baptisée alors la Coupe du monde des nations, en 1981 et 2006 pour les messieurs et en 1994 pour les dames.
Pour cette édition dont la dotation a été de l’ordre de 3 millions de dollars avec une prime de 30.000 dollars pour les vainqueurs de chaque épreuve, ils étaient 320 athlètes à concourir dans les différentes épreuves. Et s’il y a un athlète qui a attiré l’attention de tout le monde sauf celle du réalisateur chargé de mettre en scène cette manifestation, c’est bel et bien l’Américain d’origine kényane Bernard Lagat qui a mis un terme à sa longue et riche carrière internationale sur le tartan du Grand stade de Marrakech, en terminant troisième à la course du 3000 m. Le tour de ses adieux au public n’a pas été mis en boîte, n’en déplaise aux millions de téléspectateurs qui connaissent Lagat, sauf le réalisateur de cette Coupe continentale, apparemment pas au fait de l’ultime course du champion américain et grand ami de Hicham El Guerrouj. Par ailleurs, en dépit de l’importance de l’évènement et de sa marque aussi internationale qu’officielle, la Coupe continentale Marrakech 2014 n’a pas drainé un grand public. Des gradins désertés par les spectateurs, une absence fort remarquée qui devrait mettre dans l’embarras le comité d’organisation et ne pas plaire du tout à l’IAAF, instance habituée à voir les manifestations organisées sous son égide intéresser le grand public. Pour masquer cette absence des spectateurs, il faut reconnaître heureusement que les manifestations d’athlétisme nécessitent la présence aussi bien dans les gradins que sur le tartan d’un grand nombre d’officiels, de juges, de coachs et d’athlètes qui ont assuré le spectacle et meublé le décor. Pourvu que cette grosse faille n’ait pas d’incidence sur le Meeting international Mohammed VI qui aspire à troquer le Challenge Series contre la Diamond League. Ce n’est pas gagné d’avance.   
 
Lire également "Sport"
 
 

Mohamed Bouarab
Mardi 16 Septembre 2014

Lu 1609 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs