Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La puissance militaire israélienne a montré ses limites : Les déboires de Benyamin Netanyahou




En dépit de l’entremise de l’Egypte et d’autres parties pour instaurer une trêve entre Israël et Hamas, le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou est passé outre pour continuer ses raids contre Gaza afin de détourner l’attention sur la montée du mouvement de protestation qui touche presque tout le pays.  Ce subterfuge de Netanyhou  ne tient pas la route et le mouvement des indignés ne fait que s’amplifier ! En même temps, les raids israéliens sur Gaza et la contre-offensive des combattants du Hamas ont mis à découvert l’échec de la stratégie militaire de Tel Aviv et notamment le bouclier  érigé pour protéger les colonies. Ce bouclier s’avère d’une inefficacité notoire. Les tirs des Katiouchas  trompent facilement la protection qui devait leur faire échec, et qui a coûté des centaines de millions de dollars.
La puissance et le savoir-faire militaires de la soldatesque israélienne ont montré leur limite. D’ailleurs, le Premier ministre israélien et son ministre de la Défense deviennent la risée des journaux israéliens, et leur échec ajoute au mécontentement des Israéliens qui critiquent le renforcement du budget militaire au détriment des autres secteurs de la vie quotidienne et des infrastructures.  Et comme un échec n’arrive jamais seul, Tel Aviv vient d’en essuyer un grand avec la reconnaissance de la Palestine comme membre à part entière par l’Unesco, l’une des importantes organisations dépendant de l’ONU.  La reconnaissance de l’Unesco est de bon augure pour celle de l’ONU !   Aussitôt après le vote de l’Unesco, Benyamin Netanyahou s’est empressé de parler de manœuvre  palestinienne qui allait entraver  les pourparlers de paix (sic).  N’est-ce pas la politique extrémiste du gouvernement israélien et ses atermoiements qui empêchent toute avancée sur la voie de la paix et non le contraire ?
Et comme on pouvait s’y attendre, l’Administration américaine  dévouée à Israël a décidé immédiatement de supprimer sa contribution à l’Unesco.  Ce n’est pas la première fois que les Etats-Unis prennent de telles mesures de rétorsion à l’égard de cette organisation de l’ONU. On rappelle que les Américains sont restés une vingtaine d’années  en dehors des rouages de l’Unesco.  Ce qui n’a pas empêché l’Unesco de survivre sans l’importante contribution américaine estimée à quelque 60 millions de dollars. Pour les beaux yeux d’Israël, Washington est prêt à tout, quitte à ignorer les nobles principes ! Quoi qu’il en soit, une question se pose: combien de temps le gouvernement de Benyamin Netanyhou pourra-t-il tenir encore avec tous les mauvais coups qu’il reçoit ?
Ce qui est sûr, c’est que l’étau se resserre autour de lui, et sa marge de manœuvre se rétrécit de jour en jour même s’il est réduit à recourir à la Torah pour la conduite des affaires du pays. Ce qui provoque des railleries dans le milieu politique à Tel Aviv.

Youssef BENZAHRA
Mercredi 2 Novembre 2011

Lu 931 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs