Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La presse régionale organise un forum dans la capitale spirituelle : Fès veut booster son secteur touristique




Les participants au premier forum organisé par le Club de la presse de Marrakech sous le thème «Le tourisme, défi du développement», ont indiqué que la ville de Fès, du fait de son positionnement historique et géographique, est habilitée à jouer un rôle avant-gardiste dans le secteur  touristique, national et international en tant que marché récepteur de touristes de différentes nationalités. Ils ont également précisé que la stratégie développée par la capitale spirituelle du Royaume nécessite de la part des professionnels de resserrer leurs rangs et d’œuvrer pour l’amélioration de la qualité du produit touristique. Dans ce sens, Omar Azizi, directeur général de l’hôtel Les Mérinides, a exprimé son optimisme vu les potentialités naturelles et civilisationnelles de Fès et sa proximité de la station thermale de Moulay Yakoub, ainsi que de Moulay Idriss Zerhoun, d’Ifrane, de Meknès et de Volubilis, tout en étant une capitale nationale de la culture. Tous ces facteurs poussent les opérateurs du secteur à se mobiliser pour le développement et la commercialisation de l’image de leur ville. L’intervenant a également ajouté que ces derniers ont besoin d’une nouvelle dynamique pour élaborer des projets de développement touristique qui auront un impact positif sur la ville. « C’est pour cela que nous devons fédérer nos énergies pour faire face à la conjoncture et relever les défis que nous impose la crise mondiale », a-t-il affirmé en rappelant que la commercialisation du produit touristique de Fès nécessite la recherche de nouveaux marchés émetteurs notamment en Europe du Nord et en Russie, sans oublier les marchés asiatiques que sont la Chine et le Japon.
Les agences de voyages sont donc appelées à promouvoir la ville à travers plusieurs festivals et manifestations culturelles et touristiques et participer à des salons internationaux.
M. Azizi a, par ailleurs, insisté sur l’encouragement du tourisme intérieur pour animer le secteur via le  tourisme naturel et de santé. Il a en outre suggéré la création de lignes aériennes directes reliant Fès à l’Europe de l’Est, à la Russie et aux pays scandinaves.
Pour sa part, Mohammed Adib, directeur commercial, a indiqué qu’actuellement  le secteur touristique nécessite un traitement spécial et que le fait de parier sur le tourisme culturel et intérieur est devenu une nécessité comme le sont le réaménagement de l’ancienne médina,  l’entretien des infrastructures et la création d’espaces de divertissement qui participeront à l’animation de la ville.

Par Mohamed Achir
Jeudi 17 Mai 2012

Lu 1539 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs