Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La présidence gabonaise dément avoir versé de l'argent à Messi




La présidence gabonaise a démenti avoir versé "une quelconque somme d'argent" à Lionel Messi, dont la visite au pays, le week-end dernier, a déclenché une vive polémique sur les réseaux sociaux.
"La République gabonaise dément fermement avoir versé, voire promis de verser, une quelconque somme d'argent au footballeur international argentin Lionel Messi", affirme ainsi un communiqué de la présidence. "Celui-ci a séjourné au Gabon du 17 au 18 juillet 2015, sur invitation" du président Ali Bongo Ondimba, poursuit le texte.
La présidence précise enfin que Lionel Messi "a accompagné le chef de l'Etat à Port-Gentil (capitale économique) pour la pose de la première pierre du futur stade de la ville, dans la perspective de la Coupe d'Afrique des nations 2017", dont le Gabon sera le pays organisateur.
La venue du quadruple Ballon d'or avait en effet suscité un tollé sur les réseaux sociaux ces derniers jours, de nombreux Gabonais s'interrogeant sur le côut d'une telle visite, dans un pays qui connaît d'importantes difficultés économiques et où plus d'un tiers de la population vit dans la pauvreté malgré la production de pétrole.
Lundi dernier, le site internet de France Football a renchéri dans la polémique, affirmant que "la petite virée africaine devrait (...) rapporter autour de 3,5 millions d'euros" à la star du foot.
"Bonne action ou coup de com' pour Ali Bongo?", se demandait un internaute sur Twitter, sous une photo qui a également fait couler beaucoup d'encre: on y voit le président gabonais au volant d'une jeep Mercedes décapotable fendant la foule à Libreville, Messi à ses côtés sur le siège passager. L'arrivée du footballeur mal rasé, vêtu d'un short déchiré et les bras recouverts de tatouages, a par ailleurs suscité de nombreuses parodies humoristiques sur Internet. Ainsi, plusieurs Gabonais ont posté sur Facebook des photos d'eux en shorts et en tongs, valise à la main et chapeau de paille sur la tête, mimant leur départ en Amérique du Sud. "Aujourd'hui le président d'Argentine va conduire un taxi-bus pour nous transporter!", plaisante l'un d'eux. Autre image qui a fait le buzz: la couverture de la bande dessinée "Tintin au Congo" revisitée en "Tintin Messi au Gabon", avec le footballeur conduit par le président Bongo, et le fidèle chien Milou assis à l'arrière du véhicule.

Libé
Jeudi 23 Juillet 2015

Lu 183 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dossiers du weekend | Spécial élections | Libé + Eté | Spécial Eté










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs