Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La population en âge de travailler décline désormais en Chine




La population en âge de travailler décline désormais en Chine
La population en âge de travailler a décliné en chiffres absolus en 2012 en Chine, pour la première fois depuis des décennies, alors que le pays connaît un vieillissement rapide, a annoncé vendredi le Bureau national des statistiques (BNS).
Le pays plus peuplé du monde compte 1,354 milliard d’habitants, sans inclure Hong Kong, Macao ni Taïwan, a précisé le BNS.
La population en âge de travailler — c’est-à-dire les Chinois âgés de 15 à 64 ans — a en 2012 perdu 3,45 millions de personnes pour atteindre 937 millions d’individus.
Il s’agit de la première perte en chiffres absolus dans cette tranche de la population “depuis une période de temps considérable”, a commenté Ma Jiantang, le directeur du BNS.
Cette tendance confirme les graves risques économiques et sociaux que fait peser le vieillissement en Chine, où 194 millions de personnes ont désormais 60 ans ou plus, représentant 14,3% de la population.
En 1999, les plus de 60 ans ne représentaient que 10% des Chinois, et 5% en 1982.
Le gouvernement est confronté à un dilemme sur la manière de répondre au défi de ce vieillissement, alors que la couverture sociale et médicale de la majeure partie de la population est encore balbutiante.
“Le salaire moyen d’un travailleur manuel en Chine est de l’ordre de 2.000 yuans (250 euros), il est évident qu’il n’est pas prêt à en céder une partie” pour aider les personnes âgées, selon Sun Wenguang, un universitaire à la retraite de l’Université du Shandong (est).
Pour les malades, “la vie va être très dure. Le coût d’une hospitalisation à Pékin s’élève à environ 7.000 yuans par mois, et tout le monde se demande comment cela peut être financé”, selon M. Sun.
Liang Zhongtang, un chercheur à l’Académie des sciences sociales de Shanghai, estime pour sa part que le gouvernement est réticent à accepter l’idée que le déséquilibre entre générations qui est en train de se creuser en Chine est une conséquence de sa politique de limitation des naissances.
La majorité de la population active est actuellement âgée de 20 à 45 ans, mais la proportion de ceux qui sont plus âgés augmente rapidement.
Et “il est très difficile pour eux de changer de travail ou de trouver un nouvel employeur”, relève encore M. Liang.L’exode rural s’est par ailleurs poursuivi l’an dernier en Chine, où le nombre de citadins a dépassé en 2011 le nombre de ruraux.
Selon le BNS, le nombre d’habitants dans les villes a connu une hausse de 21 millions de personnes sur un an, pour atteindre 712 millions, tandis que celui dans les campagnes a chuté de 14 millions, pour atteindre 642 millions. Il y a trente ans, seul un Chinois sur cinq habitait en ville.
Le BNS a par ailleurs rapporté que le grave déficit de naissances féminines dans la population chinoise est pratiquement resté inchangé en 2012, avec 118 garçons nés pour 100 filles.

AFP
Mardi 22 Janvier 2013

Lu 368 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs