Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La population civile de Gaza principale victime des raids meurtriers israéliens

L'ONU tient une réunion d'urgence et l’Egypte ouvre sa frontière avec l’enclave pour les Palestiniens blessés




La population civile de Gaza principale  victime des raids meurtriers israéliens
Vingt-deux personnes palestiniennes ont péri jeudi à la suite de plusieurs raids israéliens sur la Bande de Gaza, portant à plus de 70 le nombre de victimes au troisième jour de l'opération militaire israélienne visant Gaza selon des sources médicales. Dans l'une des attaques les plus meurtrières, huit personnes sont mortes dans un café de la ville de Khan Younès qui diffusait la demi-finale de la Coupe du monde entre l'Argentine et les Pays-Bas, et au moins 15 personnes ont été blessées, a indiqué le porte-parole des services d'urgences, Ashraf al-Qodra. 
Une heure après, toujours à Khan Younès, dans le sud de l'enclave palestinienne, quatre femmes et quatre enfants ont été tués dans des frappes sur deux maisons. Dans le camp de réfugiés de Nousseirat, dans le centre de la Bande de Gaza, un raid contre une maison a tué une personne, selon la même source. A l'aube, dans la ville de Gaza, trois personnes ont été tuées par un raid visant leur voiture, et quatre autres blessées. 
Jeudi matin, un enfant de 5 ans est mort dans un raid à Beit Lahiya, dans le nord de la Bande de Gaza et un jeune homme de 19 a péri dans une frappe à Khan Younès, dans laquelle deux enfants ont été blessés, dont un grièvement. Par ailleurs, un homme qui avait été gravement blessé dans un raid mercredi a succombé à ses blessures, a ajouté M. Al-Qodra. L'armée israélienne a annoncé avoir visé plus de 320 cibles du Hamas dans la nuit dans la Bande de Gaza, portant à 750 son nombre de raids. 
Le Hamas, qui contrôle d'un point de vue sécuritaire l'enclave palestinienne, a revendiqué jeudi un tir de roquettes vers Tel-Aviv dont une a été interceptée par système de défense anti-missiles Iron Dome, selon l'armée israélienne. Ce nouveau cycle de violences est le plus grave depuis une offensive israélienne contre Gaza fin 2012, dont l'objectif était aussi de faire cesser les tirs de roquettes. Il a été enclenché après le rapt le 12 juin puis le meurtre de trois étudiants israéliens en Cisjordanie, attribué par Israël au Hamas, suivi de l'assassinat d'un jeune Palestinien brûlé vif à Jérusalem par des jeunes extrémistes juifs.
Par ailleurs, l'Egypte a ouvert le point de passage de Rafah jeudi pour recevoir les Palestiniens blessés dans l'offensive israélienne lancée il y a trois jours en riposte à des salves de roquettes tirées depuis l'enclave palestinienne, a affirmé un responsable à la frontière. Le terminal frontalier de Rafah étant l'unique accès au territoire palestinien qui ne soit pas contrôlé par Israël. 
AFP
Diplomatiquement le Conseil de sécurité de l'ONU tenait hier une réunion d'urgence sur la situation à Gaza, a annoncé mercredi la présidence rwandaise du Conseil. La séance consistait en un exposé public de la situation par le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon, suivie de consultations à huis clos entre les 15 pays membres du Conseil. Cette réunion d'urgence avait été réclamée par les Palestiniens et les pays arabes ainsi que par Ban Ki-moon lui-même.  

Vendredi 11 Juillet 2014

Lu 419 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs