Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La plage d’Aïn Diab rejette une cargaison de chira

Repêchage d’un sac contenant une trentaine de kilos de drogue




La plage d’Aïn Diab rejette une cargaison de chira
C’est jeudi dernier, en début d’après-midi, que la mer a rejeté un sac en plastique tressé au niveau de l’entrée 1 de la plage d’Aïn Diab à Casablanca. Deux citoyens, habitués de cette plage qui l’ont d’abord remarqué vers 14h30, coincé à côté d’un rocher, se sont entraidés pour le repêcher une demi-heure plus tard et ont alerté les autorités sur le champ. Les forces de l’ordre se sont dépêchées sur les lieux pour constater que ce sac en plastique tressé, pesant une soixante de kilos environ, contenait de la chira.
Après une fouille complète de l’objet en question, entamée au vu et au su de tout le monde, et qui s’est poursuivie dans l’estafette de police à cause de la présence incongrue de badauds, les policiers ont finalement déclaré y avoir découvert l’équivalant de 30 kg de chira, répartis en 20 plaques, dissimulés dans des emballages de cellophanes en bonne et due forme.
Ce sont ces empaquetages qui ont, paraît-il, alourdi le gros sac.
C’est ce que nous ont, en tout cas, affirmé les deux personnes ayant plongé pour repêcher ce dernier. Il s’agit, en l’occurrence, de Abdelmoutaleb Mustafa, ex-cheminot retraité et père de quatre enfants ainsi que de Mustafa Chamnaoui, plagiste et visiteur fidèle de cette zone de la corniche, qui ont, en effet, prévenu les autorités en bons citoyens, et ce sans avoir touché au colis avant leur arrivée.
Par ailleurs, l’état délabré et la présence de coquillages parsemés deçà delà, sur le sac nous renseigne, qu’elle a dû, à première vue, séjourner au fond de la mer pendant une trentaine de jours au moins.
Et aux extrapolations de fuser quant aux circonstances de cette trouvaille. Ainsi, pour certains, l’explication la plus plausible serait qu’il s’agirait d’une rixe qui a éclaté entre deux bandes ayant poussé l’une d’elles à griller l’autre auprès des douaniers en les alertant de l’arrivage. Au final, il aurait été décidé de balancer la marchandise par-dessus bord d’un zodiac ou d’un bateau…
Quoi qu’il en soit, le fait que la mer rejette pareils objets n’est pas une première. En effet, d’après plusieurs personnes, ils apparaissent, de temps à autre. Cependant, ils ne sont pas tous déclarés à la police… Tout le monde n’a pas le sens civique.

Meyssoune Belmaza
Samedi 24 Janvier 2015

Lu 3040 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs