Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La petite trêve unilatérale annoncée par Israël précédée d’une vingtaine de raids sanglants sur Gaza

Plus de 1820 Palestiniens tués au 28ème jour de l’offensive meurtrière de l’Etat sioniste




La petite trêve unilatérale annoncée par Israël précédée d’une vingtaine de raids sanglants sur Gaza
L'armée israélienne a annoncé une trêve unilatérale de quelques heures qui s'annonce fragile dans la bande de Gaza dévastée. Preuve de la volatilité de la situation, une fillette de 8 ans a été tuée et une trentaine de personnes blessées quelques minutes après l'entrée en vigueur de la trêve quand un projectile est tombé sur une maison de Shati, dans l'ouest de la ville de Gaza, selon les secours palestiniens. 
Ces derniers imputent la frappe à un raid aérien israélien, malgré la "fenêtre humanitaire" annoncée par l'armée israélienne dans les toutes premières heures du 28ème jour de guerre. La trêve a été récusée par le Hamas. Elle ne s'applique pas aux secteurs dans lesquels des opérations militaires sont en cours, à commencer par l'est de la ville de Rafah, sur laquelle s'est concentrée une action israélienne meurtrière depuis la mort de trois soldats vendredi, a prévenu l'armée. 
La trêve intervient au moment où Israël fait à nouveau face à l'indignation internationale après un tir qui a tué au moins dix Palestiniens dans une école de l'ONU à Rafah dimanche.
Elle survient aussi alors que l'armée israélienne a entrepris un début de retrait de ses troupes au sol, sans que l'on sache si ce redéploiement prélude à un retrait total de ces troupes au sol d'un territoire qui reste de toute façon à portée d'avions et de canons. 
Pour le Hamas, ce "cessez-le-feu unilatéral (...) n'est qu'une tentative de la part d'Israël de détourner l'attention des massacres qu'il commet". Le Jihad islamique, allié du Hamas, pourrait quant à lui être tenté par les représailles après avoir annoncé dans la nuit la mort d'un de ses commandants, Danyan Mansour, à Jabaliya. 
Les habitants de Gaza étaient les premiers à se montrer sceptiques. Dix Palestiniens ont encore été tués lundi avant l'entrée en vigueur de la trêve, selon les services de secours. La trêve a été précédée lundi matin de 23 raids aériens sur la bande de Gaza d'où continuaient à partir des tirs de roquettes vers Israël, a indiqué un porte-parole de l'armée.  
"Ce sont nos frères, nos enfants qui sont morts", entendait-on parmi les dizaines d'hommes qui se massaient lundi matin à la morgue de l'hôpital Kamal Adwan à Gaza. 
 Selon les secours locaux, 1.822 personnes au moins sont mortes côté palestinien depuis le début des hostilités le 8 juillet. Israël fait à nouveau face à l'émoi d'une partie de la communauté internationale après la frappe sur une école de l’ONU à Rafah transformée en centre d'accueil pour réfugiés. Les deux dernières frappes  contre des écoles à Beit Hanoun et Jabaliya (nord) avaient fait une trentaine de morts. 
Comble d’ironie, dans un communiqué, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a déclaré que, contrairement aux miliciens islamistes du Hamas, qui ont tiré ces dernières semaines des milliers de roquettes visant des civils israéliens, Israël ne cible pas de civils palestiniens. 

AFP
Mardi 5 Août 2014

Lu 393 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs