Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La peine maximale requise contre le président du conseil municipal de Sidi Yahia El Gharb




La peine maximale requise contre le président du conseil municipal de Sidi Yahia El Gharb
Le représentant du Parquet général près  la Cour d'appel de Rabat a réclamé, lundi, la condamnation du président du conseil municipal Sidi Yahia El Gharb poursuivi pour corruption et de lui infliger la peine maximale conformément à la loi, et ce dans le cadre de son réquisitoire devant la Chambre criminelle chargée des crimes financiers.
Egalement membre de la Chambre des conseillers, le mis en cause est accusé « d’avoir réclamé et reçu une somme d'argent pour entremise dans une affaire en usant de trafic d'influence».
L'accusé, qui a été entendu lundi par la Chambre criminelle, a nié avoir reçu une somme d'argent, ajoutant que sa relation avec l'entrepreneur (le demandeur) est professionnelle, en sa qualité de président du conseil municipal, et avec qui il a conclu plusieurs marchés.
De son côté, la défense a présenté des recours sur la forme portant sur le non-respect de la durée de garde à vue et la nullité du procès-verbal de la police. La Cour a décidé de reporter l'examen de ces demandes.
La Cour a, d'autre part, fixé la date du 20 mai pour entendre les plaidoiries de la défense.
Le mis en cause avait été arrêté, en janvier dernier, en flagrant délit de corruption sur ordre du parquet général alors qu'il recevait une somme de 200.000 DH d'un entrepreneur chargé d'effectuer des travaux de voirie dans la ville de Sidi Yahia (province de Sidi Slimane).

MAP
Mercredi 8 Mai 2013

Lu 655 fois


1.Posté par el yaagoubi ahmed le 08/05/2013 15:43
Personne n ignore que toutes les recettes encaissées par les communes sont des richesses qui appartiennent aux populations des villes et des communes rurales.Disons clairement que te telles institutions n 'ont droit de cité que pour servir les citoyens sans considérations politiciennes et partisanes.
Ce que nous attendons de nos représentants c est une gouvernance rationnelle au service d'un peuple avide de démocratie d'éthique et d'égalité.
En conséquence toute exaction commise est une perversion qui ne sert personne mais crée des tensions qui menacent la cohésion sociale

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs