Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La municipalité d’Essaouira se mobilise contre les points noirs et l’anarchie des parkings




La municipalité d’Essaouira a retroussé ses manches ces derniers jours pour faire face, d’une part, à l’anarchie des parkings, qui n’a que trop duré, et aux points noirs qui se sont multipliés dernièrement, d’autre part.
Trois correspondances signées par Tarek Mohammed Ottmani, vice-président du conseil communal, ont été adressées au représentant légal de la société « Errahma » chargée de la gestion des parkings d’Essaouira dans le cadre des marchés 07/2016 et 08/2016. Cette société est priée de  fournir aux services municipaux les informations requises concernant le personnel des parkings, afficher les prix de stationnement conformément à l’article 6 du cahier des charges,  tout en respectant ses engagements en tant qu’employeur.
Ladite société ne dispose à cet effet que de 48 heures pour rectifier le tir et mettre fin aux violations constatées par les missions de contrôle effectuées le 20 août courant.
Cette démarche du conseil communal confirme les irrégularités mises à nu par «Libé» auparavant et fait ainsi écho aux nombreuses réclamations des estivants arnaqués dans les parkings.
«C’est une initiative louable à faire aboutir à tout prix. On nous réclame 10 DH au lieu des deux affichés récemment par la commune. Il y en a qui parlent même 20 DH! C’est scandaleux» s’est indigné un visiteur casablancais.
Par ailleurs, les services municipaux ont décidé de réagir aux réclamations des habitants des quartiers Sqala  et  Jrifat qui souffrent atrocement de la puanteur que dégage le point de regroupement des déchets ménagers au quartier industriel.
Un communiqué émanant de deux amicales de quartier et d’une association de développement, a demandé l’intervention urgente du gouverneur tout en faisant un constat inquiétant de la situation écologique et sanitaire dans leurs quartiers.
Les trois entités ont appelé les habitants à participer massivement au sit-in prévu le 28 août 2016 devant le siège de la société chargée de la gestion des déchets ménagers.
Devant l’état défaillant des engins de la société délégataire, les services municipaux ont mobilisé tous les moyens logistiques disponibles pour assainir les multiples points noirs de la ville.

Abdelali Khallad
Mercredi 31 Août 2016

Lu 1355 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs