Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La marche sunnite vers Bagdad

Possibles frappes aériennes américaines




La marche sunnite vers Bagdad
Les rebelles jihadistes sunnites avançaient jeudi vers la capitale Bagdad après s'être emparés de larges territoires du nord-ouest de l'Irak face à une armée en déroute, les Etats-Unis n'excluant pas des frappes aériennes pour enrayer l'offensive extrémiste. Le Parlement irakien devait se réunir hier pour décréter, à l'appel du gouvernement du chiite Nouri al-Maliki, l'état d'urgence dans le pays, plongé dans la tourmente depuis la prise mardi de la deuxième ville du pays, Mossoul, de sa province, Ninive, et de régions des provinces voisines de Kirkouk et Salaheddine.
Jeudi, les jihadistes étaient à moins de 100 km de Bagdad, après avoir pris la veille au soir Dhoulouiya, selon un colonel de police et des habitants joints au téléphone par l'AFP. Dans cette ville située à 90 km au nord de la capitale, les hommes armés sillonnaient les rues, a raconté un habitant
Les insurgés avaient auparavant tenté de s'emparer de Samarra mais en avaient été finalement empêchés par l'armée. Ils l'ont alors contournée et ont marché sur Dhoulouiya, selon un responsable.  
Alors que les forces de sécurité ne parviennent le plus souvent pas à stopper la progression fulgurante des extrémistes, Maliki, honni par les jihadistes, a appelé mercredi "toutes les tribus" à apporter leur soutien armé aux forces de sécurité et à "former des unités de volontaires" pour combattre les insurgés. Outre des territoires du nord, les combattants aguerris de l'EIIL, considéré comme l'un des groupes "les plus dangereux au monde" par les Etats-Unis, contrôlent déjà des régions de la province occidentale d'Al-Anbar, dont la ville de Fallouja depuis janvier.
A Mossoul, l'EIIL continuait de détenir une cinquantaine de citoyens turcs pris en otages au consulat, de même que 31 chauffeurs turcs dans la province. Ankara a menacé le groupe de "représailles les plus sévères" s'il leur est fait le moindre mal. Environ un demi-million d'habitants de Mossoul ont fui leurs foyers, craignant pour leur vie et en raison des pénuries qui frappent la cité. En vue d'enrayer l'offensive islamiste, les Etats-Unis qui avaient retiré leurs troupes d'Irak fin 2011 au terme d'un très lourd engagement militaire pendant huit ans, envisagent plusieurs options pour aider Bagdad, éventuellement par le biais de frappes effectuées par des drones, selon un responsable américain, les Etats-Unis et la Grande-Bretagne excluant de renvoyer des troupes au sol en Irak.
L'EIIL, qui ambitionne d'installer un Etat islamique, a l'appui de tribus anti-gouvernementales et jouit d'un certain soutien parmi la minorité sunnite qui s'estime marginalisée par le pouvoir chiite. Basé dans l'ouest irakien, il s'est infiltré en Syrie voisine via la frontière très poreuse, où il combat aujourd'hui d'autres groupes rebelles qui l'accusent de multiples abus -rapts et exécutions.
Il tient en Syrie de larges secteurs de la province pétrolière de Deir Ezzor (nord-est), faisant craindre une unité territoriale avec le nord-ouest irakien. Selon des experts, l'EIIL est constitué en grande partie en Irak d'ex-cadres et membres des services de sécurité du président Saddam Hussein, renversé après l'invasion américaine en 2003. Les troupes irakiennes, formées par les Etats-Unis à partir de zéro et après l'exclusion des soldats sous Saddam Hussein, n'ont jamais réussi à devenir une véritable force armée. 

AFP
Vendredi 13 Juin 2014

Lu 349 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs