Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La lutte contre le terrorisme en bilan




La lutte contre le terrorisme en bilan
L’actualité nationale était marquée en 2008 par la lutte acharnée menée par les autorités, tous corps confondus, contre le terrorisme. Plusieurs arrestations ont eu lieu dans différentes régions du Maroc, en Espagne, en Italie, des réseaux  à ramifications internationales étaient démantelés et de lourdes peines étaient prononcées à l’encontre des prévenus qui projetaient des actes  terroristes. Mais celui qui a défrayé la chronique, c’est celui du belgo-marocain Abdelkader Belliraj, démantelé  le 18 février constitué d’une trentaine de personnes dont des personnalités publiques qui se préparait à perpétrer des actes de violence sur le territoire national.   

4 janvier 2008:
- La Chambre criminelle chargée des affaires de terrorisme près la Cour d'appel de Salé condamne à 25 ans de prison ferme Hassan El Khattab, chef de la cellule "Ansar El Mahdi", une affaire dans laquelle sont poursuivis 51 prévenus.
Son co-accusé, Yassine El Ouardini, ancien militaire, est condamné à 20 ans de prison ferme pour les mêmes chefs d'inculpation. Le tribunal prononce, par ailleurs, des peines allant de 2 à 15 ans de prison ferme à l'encontre des autres prévenus dans le cadre de cette affaire.
Le tribunal décide, d'autre part, l'acquittement de Hicham Rhioui.

14 janvier 2008:
- La Cour d'appel de Rabat confirme une peine de trente ans de prison contre un extradé d'Algérie, le dénommé Chafik Madrassi, accusé de terrorisme.

 4 février 2008:
- La Chambre criminelle (2ème degré) de l'annexe à Salé près la Cour d'Appel de Rabat, spécialisée dans les affaires liées au terrorisme, confirme les jugements de première instance allant de l'acquittement à 10 ans de prison ferme rendus à l'encontre des membres de la cellule "Mohamed Raha", ressortissant belge d'origine marocaine, poursuivis dans le cadre de la loi antiterroriste.

18-19 février 2008:
- Démantèlement du réseau terroriste Belliraj (32 personnes), qui se préparait à perpétrer des actes de violence sur le territoire national.

7 mars 2008:
- La Chambre criminelle (2ème degré) chargée des affaires de terrorisme de la Cour d'appel à Salé condamne 50 accusés de terrorisme à des peines allant de 2 à 30 ans de réclusion criminelle et confirme l'acquittement, prononcé lors du premier verdict en janvier 2008, en faveur d'un autre prévenu de Casablanca.

10 mars 2008:
- Trois mineurs, Youssef Khoudri, Othman Raydi et Abdelhadi Raibi, impliqués dans les explosions terroristes de mars et avril 2007 à Casablanca, sont condamnés, en première instance à Salé, à des peines allant de 10 à 15 ans de prison ferme.

29 avril 2008:
- La Chambre criminelle chargée des affaires de terrorisme de la Cour d'appel à Salé réduit les peines de prison pour 15 accusés, après la cassation par la Cour suprême de leur jugement par la Cour d'appel de Rabat en septembre 2003. La Cour a notamment réduit lels peines de 30 à 20 ans de réclusion pour l'accusé Ahmed Al Ghazouan et de 20 à 15 ans de prison au profit de Adel Fayach.

19 mai 2008 :
Les services de sécurité, agissant sous l'autorité du parquet, démantèlent, dans les villes de Nador et de Fès, un réseau terroriste composé de onze personnes, dont un Marocain résidant en Belgique.
Ce réseau, qui est en relation avec des filières d'acheminement de volontaires en Irak et aux camps de "Tandim Al Qaida Fi Bilad Al Maghrib Al Islami" en Algérie, projetait des actes terroristes au Maroc et en Belgique.

9 juin 2008:
- La Chambre criminelle (2ème degré) chargée des mineurs de la Cour d'appel à Salé confirme le verdict de 10 à 15 ans de prison prononcé, en première instance, le 10 mars 2008 contre trois accusés mineurs impliqués dans les explosions de mars et avril 2007 à Casablanca.
Youssef Khoudri a ainsi été condamné à une peine de réclusion de 15 ans tandis qu'Othman Raydi et Abdelhadi Raydi ont écopé d'une peine de 10 ans de prison chacun.

10 juin 2008:
- La Cour d'appel à Salé prononce des peines allant d'un à huit ans de prison ferme contre 29 personnes (dont deux comparaissaient en liberté provisoire), membres de la cellule dite de Tétouan, une "Structure terroriste aux ramifications internationales spécialisée dans le recrutement et l'acheminement de volontaires marocains pour l'Irak".

 13 juin 2008:
- Les services de sécurité procèdent à l'arrestation à la ville de Salé de Abdelhadi Dahby, condamné à la peine capitale pour homicide volontaire, Mohamed Chadly et Kamal Chatbi, condamnés à 20 ans de réclusion chacun pour leur implication dans l'affaire de la cellule de Youssef Fikri.
Ces trois terroristes figurent parmi les neuf détenus évadés de la prison centrale de Kénitra, dans la nuit du 6 au 7 avril 2008.

17 juin 2008:
- Des peines allant de 3 ans à la réclusion perpétuelle sont prononcées, en première instance par la Cour d'appel à Salé, contre les 13 accusés, membres du groupe dit de Casablanca, jugés pour activités terroristes.
La Chambre a notamment condamné Kacem Khattabi à la prison à vie pour homicide volontaire et activités terroristes et infligé une peine de 30 ans de prison à Hamid Marzouk.
La Cour d'appel à Salé décide d'accorder la liberté provisoire à la détenue Hasnaa M, mère d'un enfant de cinq mois, accusée de terrorisme et de complicité avec le groupe du kamikaze Abdelfettah Raydi qui s'était fait exploser le 11 mars 2007 dans un cybercafé à Casablanca.

19 juin 2008:
- Le dénommé Mahjoub Mdidech, alias Fouad, poursuivi dans le cadre de la loi antiterroriste, est condamné à dix ans de prison ferme par la Chambre criminelle du 1er degré chargée des affaires de terrorisme de la Cour d'appel à Salé.
- La Chambre criminelle de 1er degré chargée des affaires de terrorisme près la Cour d'appel à Salé condamne à des peines de prison ferme allant de trois à dix ans les cinq membres du groupe de Salé poursuivis pour des actes terroristes.

2 juillet 2008:
- Les services de sécurité ont procédé à l'arrestation dans plusieurs villes du Royaume de 35 membres d'un réseau terroriste spécialisé dans le recrutement de volontaires au profit des filiales de l'organisation "Al Qaïda" en Irak et en Algérie.

10 juillet 2008:
- La Chambre criminelle chargée des affaires de terrorisme de la Cour d'appel à Salé condamne à la réclusion perpétuelle, Hicham Doukali, kamikaze qui s'est fait exploser le 13 août 2007 près d'un autocar de touristes à Meknès, alors que son complice, Hassan Azougar, écope d'une peine de dix ans de prison ferme.

29 août 2008:
- Les services de sécurité procèdent au démantèlement d'un dangereux réseau terroriste, composé de 15 personnes évoluant dans plusieurs villes du Royaume, en possession de produits chimiques et de matériel électronique entrant dans la fabrication des explosifs.
Les membres de cette structure, baptisée "Fath Al Andalous", planifiaient de perpétrer des attentats au Maroc et avaient tissé des liens opérationnels avec des extrémistes étrangers inféodés à l'organisation "Al-Qaïda".

16 octobre 2008:
- La Cour d'appel à Salé condamne à des peines allant de deux ans de prison avec sursis à 30 ans de réclusion plusieurs accusés de terrorisme, complices du kamikaze Abdelfettah Raydi qui s'est donné la mort le 11 mars 2007 dans un cybercafé à Casablanca.

30 octobre 2008:
- Des peines de deux à douze ans de prison sont prononcées par la Cour d'appel à Salé à l'encontre de 32 personnes accusées de terrorisme, membres de la cellule dirigée par le dénommé Omar Sehami.

13 novembre 2008:
- La Cour d'appel à Salé condamne à une peine de 10 ans de prison ferme Said Boujaîdia, un ancien détenu à la base militaire américaine de Guantanamo.
Il est jugé, entre autres, pour "association de malfaiteurs", "planification d'actes de sabotage visant des intérêts étrangers au Nord du Maroc", "financement et participation à une bande criminelle", "faux et usage de faux", "immigration illégale" et "non dénonciation" d'un crime.

24 novembre 2008:
- La Chambre criminelle (2ème degré) chargée des affaires de terrorisme de la Cour d'appel à Salé confirme la condamnation à la réclusion à perpétuité contre le kamikaze de Meknès, Hicham Doukkali, qui s'est fait exploser le 13 août 2007 près d'un autocar de touristes dans cette ville.
La Cour réduit, d'autre part, de 10 à 8 ans la peine de prison ferme à l'encontre de son complice, Hassan Azougar.


Libe libe
Vendredi 2 Janvier 2009

Lu 754 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs