Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La justice de nouveau en panne : Les raisons de la colère des greffiers persistent


Intervention musclée des forces de l’ordre contre les greffiers au sein du tribunal de première instance à Ksar Lakbir .



La justice de nouveau en panne : Les raisons de la colère des greffiers persistent
Nouveau charivari au sein du ministère de la Justice. Aujourd’hui, les justiciables devront prendre leur mal en patience. Tous les tribunaux du Royaume se mettront en grève la journée durant pour protester contre les pratiques répressives et des décisions illégales que le ministre de la Justice et des Libertés, Mustapha Ramid, a choisies pour seule règle de conduite.
Nouveau charivari au sein du ministère de la Justice. Aujourd’hui, les justiciables devront prendre leur mal en patience. Tous les tribunaux du Royaume se mettront en grève la journée durant pour protester contre les pratiques répressives et des décisions illégales que le ministre de la Justice et des Libertés, Mustapha Ramid, a choisies pour seule règle de conduite.
Une marche nationale pacifique prendra également  à cet effet son départ à partir du tribunal de première instance de Tanger pour rejoindre le lieu où une session de dialogue sur la soi-disant réforme de la justice est censée se tenir.  Ces décisions ont été prises par le bureau national du SDJ réuni, pendant 2 jours, pour débattre de la situation de tension qui règne dans le secteur, à la suite de l’attaque acharnée et sans précédent, sur les libertés syndicales, menée par le ministre de la Justice contre les secrétariats-greffes et particulièrement les militants intègres du Syndicat démocratique de la justice.
La situation  qui n’a de cesse d’empirer ces derniers mois n’est pas, semble-t-il, près de s’améliorer. Et pour cause. Pas plus loin que mardi, les forces de l’ordre sont intervenues pour faire évacuer du tribunal de première instance à Ksar Lakbir des fonctionnaires qui étaient en sit-in pour protester contre la décision illégale de Mustapha Ramid de démettre le responsable du secrétariat-greffe dudit tribunal de ses fonctions, et ce pour affiliation et activités syndicales.  Selon plusieurs sources syndicales, l’intervention des forces de l’ordre était si violente qu’elle a fait des victimes dont certaines ont transportées à l’hôpital pour recevoir les soins nécessaires alors que d’autres se sont vu confisquer leurs portables et caméras. Le ministre ne semble donc pas près d’obtempérer et  n’hésite pas à utiliser tous les moyens pour museler le syndicat le plus représentatif dans le secteur.
Devant l’escalade de tension créant un climat malsain dont personne ne pourrait  augurer de son issue, le SDJ a demandé l’intervention du chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane, en vue de mettre fin à cette vague  de répression orchestrée par le ministre de la Justice.
Il convient de rappeler que Fakhreddine Benhaddou, secrétaire général adjoint du Syndicat démocratique  de la justice (SDJ), affilié à la FDT,  démis abusivement de ses fonctions,  compte intenter un procès au ministre de la Justice et des Libertés, Mustapha Ramid, pour abus de pouvoir.

Larbi Bouhamida
Vendredi 1 Février 2013

Lu 552 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs