Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La jeunesse marocaine a une place de choix dans les politiques publiques




La jeunesse marocaine a une place de choix dans les politiques publiques
Les développements socio-politiques grandissants que connaît le Maroc depuis plusieurs décennies témoignent de la place remarquable qu'occupent désormais les jeunes au sein de la société marocaine.
Au fil du temps, les jeunes ont investi avec force les centres de décision contribuant ainsi, à travers leur participation à l'élaboration et à la mise en œuvre des politiques publiques, à façonner le Maroc de demain et influer sur son avenir.
Les fonctions importantes qu'occupent les jeunes aujourd'hui dans le monde des affaires et de la finance, du sport et de l'enseignement ainsi que leur contribution à enrichir et à dynamiser le champ politique les ont propulsés au-devant de la scène.
La célébration par le peuple marocain du 51ème anniversaire de SM le Roi Mohammed VI constitue, à cet égard, une occasion de mettre en avant la place de choix qu'occupent les jeunes au sein des politiques publiques. 
Il est certain que l'appel de SM le Roi en juillet dernier à mener une étude pour mesurer la valeur globale du Maroc entre 1999 et 2013, permettra de cerner l'ampleur et l'importance du capital humain dont jouit le Royaume et à sa tête, bien évidemment, les jeunes qui se veulent incontestablement un pilier essentiel de développement, de progrès et de modernisation du pays.
Toutefois, la place importante qu'occupent les jeunes au sein des politiques publiques ne peut être évoquée sans rappeler trois éléments fondamentaux qui ont mis cette large frange de la société au cœur du paysage politique et de la vie publique.
Le premier concerne la décision Royale de réduire l'âge légal de participation aux élections à 18 ans. Cette décision d'une importance majeure a été décisive, dans la mesure où elle a ouvert la voie aux jeunes leur permettant ainsi d'intégrer pleinement le champ politique et de participer activement à la vie sociale.
Le deuxième élément, à caractère purement politique, est le fait d'avoir consacré 30 sièges au sein de la Chambre des représentants aux jeunes dont l'âge ne dépasse pas 40 ans, dans le cadre de la circonscription nationale. Cette mesure a permis d'élargir le cercle de la participation politique et d'insuffler une nouvelle impulsion au pouvoir législatif et au contrôle de l'action gouvernementale.
Le troisième facteur est l'invitation claire énoncée dans l'article 33 de la Constitution, qui stipule que les pouvoirs publics doivent prendre toutes les mesures appropriées en vue d'étendre et de généraliser la participation de la jeunesse au développement social, économique, culturel et politique du pays et de les aider à s'insérer dans la vie active et associative. La Loi fondamentale comprend également des articles qui soulignent l'importance de faciliter l'accès des jeunes à la culture, à la science, à la technologie, à l'art, au sport et aux loisirs, et de créer les conditions propices au plein déploiement de leur potentiel créatif et innovant dans tous ces domaines, outre la mise en place du Conseil consultatif de la jeunesse et de l'action associative.
Ces éléments et bien d'autres font partie d'un agenda national pour les jeunes tant défendu par plusieurs forces vives de la société, en vue de mettre à contribution les compétences de cette catégorie dans le cadre d'une vision globale et intégrée.
De nombreux spécialistes des questions de la jeunesse voient dans cet article et bien d'autres, une véritable feuille de route pour la promotion de la situation de la jeunesse, soulignant l'importance de réfléchir sur les mécanismes à même de faire bénéficier tous les jeunes des mêmes facilités, droits et avantages, et non seulement l'une ou l'autre catégorie (celle des partis politiques, par exemple).
Ainsi, il convient à la lumière de tous les pas franchis jusqu'ici de mener des plaidoiries pour qu'une politique publique intégrée puisse voir le jour et toucher toute la jeunesse marocaine.
 
 
 
 

MAP

Jeudi 21 Août 2014

Lu 774 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs