Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La guerre des capitales régionales aura-t-elle lieu ?

Le projet de régionalisation ne fait pas que des heureux




La guerre des capitales régionales aura-t-elle lieu ?
La bataille des chefs-lieux régionaux a déjà commencé. L’on s’organise le mieux possible pour défendre sa «capitale». Un privilège que l’on pense avantageux sur les volets investissements et positionnement. Tout le monde se mobilise pour plaider le potentiel de sa province. Le maquis virtuel aidant, l’armée de la «capitale» fonce et brandit en avant la bannière de la victoire. Ensemble pour «notre ville» capitale de la région !  L’adverbe  «ensemble» unit toutes les visions. 
Finies les conceptions rationnelles, l’on se range selon l’appartenance spatiale. L’on n’est pas censé avoir une couleur particulière, le fait d’habiter la même province nous met dans la même tranchée. C’est bien la guerre, non ? L’on reporte à plus tard tout ce qui est vision politique, dans ce cas de figure. Tout ce qui compte, c’est l’affinité spatiale, territoriale, voire même ethnique. «On est historiquement mieux placé que les autres »… «On a tout le potentiel économique et logistique requis pour s’ériger en chef-lieu» … «Le nombre d’habitants devrait être décisif» Mais l’on ne pense jamais à la complémentarité et à l’intégration régionale ! A Ouarzazate comme à Nador, à Meknès comme à Tanger, et à Tétouan comme à Fès … la raison est aux abonnés absents !  
Un peu partout, l’on commence ainsi à chercher les coordinations ou des alliances qui supportent une ville ou une autre. Certains ont même réussi à mobiliser les parlementaires, les présidents de communes, les opérateurs économiques et la société civile … Les considérations de la distance, de l’histoire, du potentiel, de la position géographique sont mises en avant. 
Pourtant, les expériences internationales nous montrent que cet obstacle est facilement contournable. Aux Etats-Unis, à titre d’exemple, les capitales de plusieurs Etats ne sont jamais les grandes métropoles, mondialement connues. En Californie, la capitale est bien Sacramento et non Los Angeles. Au Texas, la même chose, puisque la capitale n’est ni Houston ni Dallas, mais bien Austin que personne ne connaît.  Et pourtant, toutes ces régions tirent profit des plans de développement sans discrimination aucune. Le principe de démocratie spatiale permet ainsi de dissiper les craintes et doutes des anciennes zones de … la marge.
Jusqu’ici, l’on vit une absence totale d’un débat de fond ! Le vrai débat se trouve depuis quelques semaines déjà noyé dans les marécages des «capitales». Il y a lieu, dans ce contexte, d’évoquer l’initiative de la Coalition civile pour la régionalisation démocratique qui, depuis près d’une année déjà, et bien avant l’arrivée de la mouture de mauvais goût du gouvernement, fait le tour du pays pour analyser les thèmes porteurs tels que la régionalisation démocratique. Des rencontres ont été organisées pour débattre des thèmes suivants : les richesses naturelles, le droit au développement, les médias régionaux, la justice fiscale, la justice spatiale, la définition de la zone montagne, la régionalisation et le genre, la diversité culturelle et linguistique dans les régions, la régionalisation et l’équité … Autrement, l’on consacre le degré zéro du débat public.  

Libé
Mercredi 8 Octobre 2014

Lu 1408 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs