Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La fusillade du Musée juif de Bruxelles a fait une quatrième victime

La justice belge ne confirme “ni acte terroriste ni antisémite”




La fusillade du Musée juif de Bruxelles a fait une quatrième victime
La justice belge a indiqué dimanche que «toutes les pistes» restaient «ouvertes» au lendemain de l’attaque contre le Musée juif de Bruxelles, et qu’elle ne pouvait confirmer qu’il s’agissait d’un «acte terroriste ou antisémite».

 Aucun suspect n’a été identifié, a annoncé une porte-parole du parquet fédéral, en précisant que la police diffuserait dimanche un appel à témoins avec des photos prises par des caméras de surveillance après cette attaque qui a fait quatre morts dont un couple d’Israéliens et une Française.
La traque du tueur du Musée juif de Bruxelles se poursuivait activement dimanche, au lendemain de l’attaque qui a fait resurgir le spectre de l’antisémitisme en Europe. 
L’attaque du Musée juif de Bruxelles a provoqué des réactions indignées en Belgique, qui votait dimanche pour des élections législatives et européennes. «Tout est mis en oeuvre» pour «identifier et arrêter le ou les auteurs de ce drame», a assuré le Premier ministre, Elio Di Rupo.
 Aucune information n’avait été divulguée dimanche matin sur l’évolution de l’enquête. La police recherche un homme qui «aurait pris la fuite à pied» du musée situé dans le cœur historique de Bruxelles, a indiqué le parquet de Bruxelles. «Nous essayons d’exploiter au maximum les images des caméras» installées dans le quartier, a précisé un porte-parole.
 La justice a confirmé qu’une autre personne avait été interpellée samedi et avait été interrogée comme témoin avant d’être relâchée.
Les autorités ont par ailleurs décidé de renforcer au niveau 4 le stade maximal les mesures de sécurité aux abords des lieux fréquentés par la communauté juive. 
Cette dernière, forte d’environ 40.000 personnes en Belgique, vivait ces dernières années dans un climat relativement serein, aucun attentat à caractère antisémite n’ayant été recensé en Belgique depuis les années 1980.
 Les autorités belges n’ont révélé ni l’identité ni l’âge des victimes qui, outre le couple de touristes, sont le préposé à l’accueil du musée et une bénévole, selon le Musée juif. La personne blessée se trouvait dimanche matin dans un état «extrêmement critique», a succombé à ses blessures dimanche matin, a indiqué le bourgmestre (maire) de Bruxelles Yvan Mayeur.
L’attaque s’est déroulée en quelques minutes, peu avant 16H00 (14H00 GMT) dans le quartier très animé et commercial du Sablon. Un homme portant «un sac noir» a pénétré dans le musée. Il a d’abord ouvert le feu sur le couple de touristes, s’est dirigé vers la réception où il a tiré sur les deux autres personnes, avant de repartir dans la rue.
Le Musée juif, qui se veut un lieu ouvert à tous, ne bénéficiait pas de protection particulière. 

AFP
Lundi 26 Mai 2014

Lu 415 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs