Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La destination Maroc commence à faire sa place chez les Turcs


Prix du meilleur stand du 17ème Salon du tourisme de la Méditerranée de l'Est



La destination Maroc commence à faire  sa place chez les Turcs
Le prix du meilleur stand de la 17ème édition du Salon international du tourisme et des voyages de la Méditerranée de l'Est (EMITT) est revenu au Maroc, qui y a participé par un stand aménagé par l'Office national marocain du tourisme (ONMT) dans la pure tradition marocaine.
L'EMITT, qui a tenu sa 17ème édition du 24 au 27 janvier courant à Istanbul, s'est imposé au fil des années comme la plus grande et la plus importante manifestation touristique en Turquie et la 5ème dans le monde, selon les organisateurs.
Le Maroc a pris part à cette EMITT par un stand de l'ONMT érigé sur 100 m2 à l'entrée principale du Salon. Un emplacement stratégique, qui a permis au stand de recevoir la visite d'un nombre important de touristes potentiels, de professionnels, de médias et d'officiel turcs, dont le ministre de la Culture et du Tourisme, M. Ertugrul Gunay, et le maire d'Istanbul, Kadir Topas.
La plus grande attraction du stand marocain, qui a été entièrement rénové cette année avec un nouveau design reflétant la pure tradition du Maroc et son patrimoine culturel très riche, était sans conteste le célèbre tourneur de bois marocain, Maalam Mohamed Kharbibi, qui a séduit par son savoir-faire et ses gestes qui donnent naissance à des œuvres d'art très appréciées par les visiteurs, nombreux à se bousculer devant lui pour décrocher un souvenir du Maroc.
La participation du Maroc, depuis sept ans, à l'EMITT s'inscrit dans le cadre des efforts du Royaume visant à attirer davantage de touristes turcs, qui sont de plus en plus nombreux à visiter le Maroc chaque année.
Ils étaient quelque 30.000 Turcs à se rendre au Maroc durant l'année dernière, a déclaré à MAP-Istanbul, le directeur du pôle Moyen-Orient et Asie de l’ONMT,   Taibi Khattab.
Selon lui, le nombre de touristes turcs qui visitent le Royaume chaque année est en perpétuelle progression. Après une hausse de 18% enregistré entre 2010 et 2011, ce nombre a progressé de plus de 20% entre 2011 et 2012, a-t-il souligné.
Le Maroc, ou Fas comme aiment à l'appeler les Turcs, commence, timidement mais sûrement, à se faire une place en Turquie, mais un effort supplémentaire est nécessaire pour réaliser une percée dans cette société émergente, avide de découvrir d'autres pays et d'autres cultures.

MAP
Mardi 29 Janvier 2013

Lu 917 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs