Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La délégation marocaine à l’UIP met à nu les allégations algériennes sur le Sahara marocain




La délégation parlementaire marocaine à la 135e assemblée de l’Union interparlementaire (UIP), réunie cette semaine à Genève, a mis à nu les allégations algériennes mensongères sur la situation au Sahara marocain lors d’une réunion plénière.
Les parlementaires, dont un élu de la région de Sakia Al-Hamra, ont mis en avant le climat de stabilité et de sécurité qui règne dans les provinces du Sud du Royaume et la dynamique vertueuse de développement dans la région, qui a valu au Maroc la confiance de l'ONU et des grandes puissances. "Les citoyens marocains sahraouis que je représente au Parlement participent en masse aux élections législatives et sont dignement représentées dans les différents organes élus ainsi qu’à travers des associations et des organisations professionnelles", a déclaré Mohamed Salem Benmassoud, membre de la Chambre des conseillers. Il a souligné que la population locale bénéficie de vastes programmes de développement économique et social, ce qui démontre le caractère non fondé des allégations sur une prétendue exploitation des ressources naturelles.
L'action du Conseil national des droits de l'Homme, qui dispose de commissions régionales dans les provinces sahariennes, a été plusieurs fois saluée par le Conseil de sécurité des Nations unies dans ses résolutions successives, a-t-il rappelé. M. Benmassoud a par la même occasion réitéré l’appel du Parlement marocain pour une intervention humanitaire en faveur des séquestrés dans les camps de Tindouf, en Algérie afin qu’ils exercent pleinement leurs droits fondamentaux. Il a notamment cité leur droit à être recensés et leurs droits à la liberté de mouvement et de circulation.
Le président de la Chambre des conseillers, Hakim Benchamach, avait interpellé lundi l’Union interparlementaire (UIP) sur la violation des droits des populations retenues contre leur gré dans les camps de Tindouf. M. Benchamach s’exprimait devant la 135e assemblée de l’UIP dont les travaux sont centrés sur le "rôle du Parlement face à des violations des droits de l’Homme susceptibles de mener à un conflit".
La 135e assemblée de l'UIP a été marquée par la présentation d'un exposé sur les dispositions relatives à la prochaine réunion parlementaire prévue à Marrakech à l'occasion de la Conférence mondiale sur le climat (COP22).

Vendredi 28 Octobre 2016

Lu 1219 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs