Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La criminalité des mineurs se propage à Essaouira




«Pouvez- vous nous ramener avec vous à Essaouira?», demandent deux mineurs aux officiers de police qui les avaient transportés en état d'arrestation, quelques heures auparavant, pour comparaitre devant le juge d'instruction à la Cour d'appel de Safi.
Une image qui peut faire sourire, mais qui doit aussi donner à penser aux décideurs au niveau des appareils sécuritaire et judiciaire, car elle reflète un constat des plus alarmants quant à la propagation et l'impunité fréquente de la criminalité des mineurs.
«La criminalité des mineurs devient le souci majeur de l'appareil sécuritaire à Essaouira actuellement. Le taux de criminalité des jeunes est en nette augmentation: constitution de bandes criminelles, vols qualifiés, violence et agressions, viols, consommation de drogue, entre autres» précise une source sécuritaire qui a préféré garder l'anonymat.
La semaine dernière à titre d'exemple, les services sécuritaires à Essaouira avaient démantelé une bande criminelle constituée de quatre mineurs impliqués dans des affaires de vols à la casse. Deux malfaiteurs font l'objet d'avis de recherche, y compris un par la police de Safi. Suite à cambriolage d'un   magasin à l'ancienne médina d'Essaouira, les éléments de sécurité avaient procédé à l'arrestation de ces mineurs et la saisie des objets volés dont une partie avait été vendue à un commerçant de la place.
Cette opération n'a que temporairement mis fin aux activités criminelles des mineurs ainsi qu'aux soucis des services sécuritaires, car les principaux accusés risquent fort bien de revenir à la charge dans peu de temps.
« Les mineurs que nous déférons devant le juge d'instruction sont soit relâchés, soit transférés au centre de réforme des mineurs à Marrakech. Malheureusement, leur séjour  dans ce centre est généralement de courte durée suite à leur évasion. Je suis à chaque fois surpris par l'un d'eux, que je croyais détenu, me saluer comme pour me dire que son arrestation n'a finalement servi en rien! », affirme un responsable sécuritaire visiblement frustré, car cette situation encourage la criminalité des mineurs.
Les mineurs impliqués dans des actes criminels sont de plus en plus incontrôlables, ils sont partout: Azlef, lotissement Al Amal, quartier des lagunes, l'ancienne médina, Sqala, quartier industriel, lotissement Al Moustaqbal, entre autres. Drogués, armés, ils sont accompagnés de fillettes âgées de  14 ans, et semant la terreur et l'insécurité dans les quartiers de la ville.
«Je passais près d'un groupe de jeunes au lotissement Al Amal, une fille de 14 ans criait et pleurait d'une manière hystérique devant un jeune visiblement drogué. Elle le blâmait pour l’avoir violée, elle qui ne voulait que lui rendre visite!», raconte un habitant non sans amertume.
Les filles ne sont plus en sécurité dans la rue. Aux environs des établissements scolaires, on peut constater la présence de jeunes délinquants non scolarisés, drogués, et prêts à tout pour gagner la sympathie et la compagnie d'une fille qui risque tous les dangers...
C'est un phénomène qui doit préoccuper les autorités et la société civile. Il nécessite donc une approche sécuritaire, éducative et sociale.

Abdelali khallad
Mardi 20 Mars 2012

Lu 913 fois


1.Posté par amine le 20/03/2012 10:32
la Criminalité des mineurs qui ne cesse de s'accroitre devrait étre traitée d'une manière approfondie par les résponsables sécuritaires . et , de surcroit , les mineurs comme d'autres délinquantS doivent être punis sévèrement car la non chalance ou la léthargie des éléments de sécurité les encourage . il faut être sévère et qu'ils sachent que la démocratie ce n'est guère le tout permis mais au contraire c'est le respect mutuelle le droit à la parole dans le cadre de la loi . enfin il faut serrer .

2.Posté par Sue Hunt le 20/03/2012 13:29
Tres tres bien, encore, Mons le Journaliste....on espere que ce mauvais changement de notre securite et de notre ville, c'est le probleme, designe "plus importante/ high alerte", sur la table devant le Gouverneur!!!! Combien des annees, qu'ils ont passee, avec tout le monde qui demande le retour de la securite dans notre ville!!! Et maintenant c'est devenu la plus dangereuse ville au Maroc! BRAVO tous les Governeurs dans les dernieres 5 ans...vous avez reussi de tirer vers le bas, notre petite pearle!!! Et en plus, c'est toujours la responsibilite' de tous les citoyens dans le monde, de faire son part d'eduquer les jeunes! Combien de fois, que je vois les enfants maintenant, mal eduqués, qui entre les taxis o les magasins, sans saluter personne, et, meme pas remercier personne!! C'est pour l'adulte d'enforcer la gentilesse et le respet! Et ca commence avec le respet, pour lui meme, et apres pour les autres! Bien sur, la punition doit merite l'acte de viol/violence...pas l'age! Et en plus nous avons besoin de commencer de mettre un grand programme d'education dans tous les moyens de communication, le TV, le radio etc etc pour 2 annees, pas 2 semaines..pour commencer de voir les resultats...ou sont nos sociologistes, svp?

3.Posté par le marocain le 21/03/2012 05:21
Disant qu'il n'y a plus de sécurité dans nos villes.Les agents de la police sont débordés des affaires de mineurs,et la Justice est incapable de remédier à ce phénomène incurable.Le manque d'autorité parentale sur leurs enfants a débordé et ne peut être jugulé que par la mise dans des centres éducatifs surveillé.
Pour Essaouira,je dirai que le phénomène Gnaoua a change la ville en une cité de criminalité,de prostitution,des drogués,car ces Hihi veulent vivre dans un siècle très lointain.
Venant ds douars des environs,ils veulent être des Guides avec des touristes affreux(il faut les voir dans quel état ils sont)apprennent des mots des langues,et les mélangent.Pour vivre ils sont des proxénètes,des homosexuels,des voleurs à l'arracher.Le service sécuritaire ayant trouvé un moyen exploitable à des fins personnelles ferment les yeux.
Le même cas dans toutes les villes du Maroc.(Agadir,dans l'attente de l'arrivée des cars,il y a un service de voitures avec des femmes à moitié vêtue qui attendent des clients potentiels.Jamais la présence des éléments de la Police.et la liste est longue.Essaouira,Safi,Marrakech,je plains les habitants

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs