Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La chasse aux terroristes prend de l’ampleur




La chasse aux terroristes prend de l’ampleur
 
 
En effet, ce «ressortissant français d'origine algérienne» a été arrêté «au port de Tanger-Med», après être «entré au Maroc le 21 juillet dernier en provenance de Libye», avait indiqué alors le ministère de l'Intérieur avant de préciser que cet homme, après avoir participé à des opérations armées, avait été, paraît-il, sommé de retourner en France pour y embrigader de nouveaux combattants» et «était aussi chargé d'apporter le soutien logistique et financier nécessaire».
Par le passé, il avait déjà «combattu dans les rangs d'Al-Qaïda dans la région afghano-pakistanaise, après une expérience similaire en Bosnie», ajoute la même source, en se référant à «l'enquête préliminaire».
Cette même enquête avait révélé que le mis en cause avait rejoint récemment la Libye, où il était entré en contact avec les dirigeants de l'organisation terroriste "Ansar Ashariaa"», précise-t-on.
Et à défaut de mettre du baume au cœur des Marocains, le ministre de l’Intérieur avait apporté de l’eau au moulin, en dressant un tableau noir de la situation. En fait, selon Mohamed Hassad, plus de 3000 Marocains et ressortissants européens d'origine marocaine sont affiliés à des «organisations terroristes en Irak et en Syrie», où ils peuvent bénéficier d'«entraînements en vue de mener des attaques au Maroc».
Quelque 128 Marocains ont déjà fait l'objet d'enquêtes à leur retour dans le Royaume, avait-il noté.
Il est à signaler, en outre, que les différentes arrestations enregistrées entrent dans le cadre des efforts soutenus menés par les services de sécurité en vue d’étouffer les projets terroristes dans l’œuf. Cette approche proactive a, à en croire le département, porté ses fruits puisque le nombre de cellules terroristes démantelées au cours des dix dernières années (2005 à juin 2014) a atteint 65 cellules. Les investigations ont démontré que certaines d’entre elles entretenaient des liens solides avec des organisations internationales, notamment AQMI (Al-Qaïda au Maghreb islamique). Cinq cellules ont été mises hors d’état de nuire en 2005, huit en 2006 et neuf en 2007. De plus, huit cellules ont été neutralisées en 2008, cinq en 2009, huit en 2010, quatre en 2011 et sept en 2012. Et à quatre mois de la fin d’année, une vingtaine. 
Par ailleurs, il n’est pas superflu de rappeler que les services de sécurité marocains ont également participé à l’arrestation du jihadiste de l’État islamique Ahmed Chaâra. Célèbre figure du jihadisme marocain, ce dernier a été arrêté en Turquie cette année suite à une interpellation réalisée par les services de sécurités marocains en collaboration avec leurs homologues français et turcs. Chaâra, originaire de Tanger, avait rallié la Syrie avec sa famille en 2013. Cet homme de 46 ans avait tout d’abord rejoint le Front Al-Nosra et a ensuite combattu pour la cause de l’Etat islamique. Etat, dont les derniers mois ont enregistré, malheureusement, une montée en puissance.
 

Meyssoune Belmaza
Lundi 25 Août 2014

Lu 1248 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs