Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La calèche, un emblème de la cité ocre




La calèche, un emblème de la cité ocre
Au même titre que sont le gondole pour Venise ou le bus impérial rouge et les taxis noirs pour Londres, la calèche est devenue un emblème de la cité ocre et est désormais indissociable du secteur du tourisme de cette ville.
S'intégrant dans le paysage urbain de Marrakech, la calèche aux couleurs vert olive s'est imposée, au fil des temps, comme étant le moyen de transport le plus écologique et le plus original pour se promener et visiter la Marrakech, la ville millénaire au rayonnement touristique international et aux innombrables sites historiques et naturels.
Marrakech compte parmi les très rares villes au monde, qui ont su garder, et avec soin, la calèche comme "véritable patrimoine immatériel", faisant de cette ville impériale, un lieu féérique où se côtoient en parfaite harmonie modernité et authenticité.
Pour l'enseignant-chercheur spécialiste du patrimoine, Mohamed Oujamaâ, le terme familier largement utilisé par les Marocains pour désigner ce moyen de transport trouve son origine dans le terme "cocher" (conducteur de la calèche).
L'introduction au Maroc de la calèche remonte au 19è siècle, époque au cours de laquelle la communauté étrangère, principalement les marchands anglais installés au Maroc, a adopté la calèche comme moyen de transport. Par la suite, elle sera adoptée par les notables et de hauts représentants des autorités, précise-t-il.
"La calèche était non seulement un moyen de transport mais était aussi symbole de prestige social", note-t-il. Plus tard, la calèche a été adoptée par les classes populaires comme moyen de transport et servait aussi à acheminer les marchandises au fond des souks, notamment après les opérations d'aménagement des rues. Cette adoption s'est faite en fonction de critères locaux, et en adaptant la calèche aux spécificités des rues de Marrakech.
En effet, les largeurs européennes (1,80 à 2,00 mètres) ont été remplacées par d'autres (1,40 m à 1,50 m) en fonction de la dimension des rues de la cité ocre de l'époque, a-t-il expliqué.
Si la calèche a disparu des autres villes marocaines, remplacée par les nouveaux moyens de transport (autocars, bus et voitures entre autres), Marrakech a préservé ce moyen de transport dans le secteur du tourisme, la platitude de la cité ocre ayant dicté cette orientation, selon M. Oujamaâ.
Devenant aujourd'hui un passage obligé pour les visiteurs aussi bien marocains qu'étrangers, la calèche est une mémoire mobile d'une grande valeur ajoutée pour le secteur du tourisme et au service du rayonnement international de Marrakech.
Pour tenter de structurer ce secteur, les pouvoirs publics ont pris plusieurs mesures. Il s'agit tout d'abord de soumettre les calèches de Marrakech à un contrôle quotidien: permis de confiance pour les conducteurs, état des véhicules et des chevaux. Pour faciliter cette démarche, les calèches disposent de puces électroniques et de numéros de séries pour les chevaux.
Par ailleurs, la Société de protection des animaux et de la nature (SPANA) organise des concours récompensant les plus beaux attelages et montures.
Le secrétaire général de l'Association des professionnels des calèches, Hassan Lakhdar, a relevé pour sa part, que les calèches font actuellement face à une "concurrence déséquilibrée" avec les bus à impériale, qui s'accaparent près de 60% du marché des ballades touristiques à Marrakech. En effet, la société chargée de l'exploitation de ces bus à impériale propose des tarifs défiant toute concurrence, a-t-il fait observer.
 

MAP
Vendredi 4 Juillet 2014

Lu 3458 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs