Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La branche d'Al-Qaïda en Syrie revendique deux attentats à Homs

«Le Front du Sud" espère unifier les factions divisées




La branche d'Al-Qaïda en Syrie revendique deux attentats à Homs
Le Front Al-Nosra, branche d'Al-Qaïda en Syrie, a revendiqué deux attentats à la voiture piégée qui ont fait 51 morts mardi dans des quartiers pro-régime de Homs, dans le centre du pays, selon une ONG.
 Il s'agit de l'attaque du genre la plus meurtrière dans la troisième ville de Syrie depuis le début du conflit il y a trois ans, une escalade de la part des rebelles qui intervient à un mois de la présidentielle organisée par le régime.  "Dieu a permis aux jihadistes du Front Al-Nosra à Homs de mener un exploit malgré les mesures draconiennes de sécurité", a indiqué le groupe dans un communiqué.
 Le Front Al-Nosra a expliqué avoir fait exploser une première voiture "pour faire le maximum de morts parmi les chabbiha (miliciens pro-régime)" à Al-Abbassiya, quartier alaouite, communauté à laquelle appartient le président Bachar al-Assad. Une seconde voiture a explosé dans le même quartier.
 L'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH) avait fait état de deux attentats à Al-Abbassiya et à Zahra, autre quartier à majorité alaouite, qui ont fait au moins 51 morts dont des enfants et des femmes, et plus de 70 blessés.
 "C'est pour qu'ils connaissent un peu de l'enfer que nos frères ont connu", a indiqué Al-Nosra dans son communiqué, en référence aux civils tués dans les bombardements de l'armée sur les secteurs de Homs tenus par les rebelles.  Homs était surnommée "capitale de la révolution" par les militants en raison des manifestations pacifiques sans précédent dans cette ville au début de la révolte contre le régime. Celle-ci, réprimée dans le sang, s'est transformée par la suite en une guerre civile.  Au fil des mois, et à coups de bombardements qui ont fait plusieurs centaines de morts et ravagé des quartiers, le régime a repris aux rebelles leurs bastions et contrôle désormais la presque totalité de la ville.
 L'escalade de mardi, parallèlement à la multiplication des tirs au mortier sur la capitale Damas, intervient à un mois du scrutin présidentiel, qualifié de "farce" par l'opposition et les pays occidentaux.  "C'est un message des rebelles à Assad qu'il n'y aura pas de zones sûres pour la tenue de l'élection", a affirmé à l'AFP Rami Abdel Rahmane, directeur de l'OSDH.
A Damas, 14 personnes ont été tuées et 86 blessées mardi par quatre obus tombés sur un institut d'études religieuses dans la Vieille ville, selon l'agence officielle Sana qui a accusé les rebelles. L'opposition syrienne fonde de nouveaux espoirs sur la récente création d'une coalition de rebelles modérés combattant le régime de Bachar al-Assad dans le Sud du pays avec l'intention de contrôler cette région avant d'avancer vers la capitale.
Regroupant plus de 30.000 combattants de 55 brigades rebelles et baptisée "le Front du Sud", cette coalition a "pour objectif d'unifier des factions divisées pour faire chuter le régime et d'oeuvrer à la création d'un Etat démocratique garant des droits de tous les segments" de la société, selon Ibrahim al-Jabawi, de l'organisation syrienne des médias. 

AFP
Jeudi 1 Mai 2014

Lu 492 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs