Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La Russie accueille le monde




La Russie accueille le monde
La Russie accueille à partir de samedi les Championnats du monde d'athlétisme, premier rendez-vous d'envergure organisé à Moscou depuis les Jeux olympiques 1980, en attendant les JO d'hiver 2014 à Sotchi et le Mondial-2018 de football.
Mais la principale interrogation qui a accompagné le choix de la Russie pour ces Mondiaux d'athlétisme tenait moins à ses capacités d'organisation qu'à la politique menée par ses responsables en matière de lutte contre le dopage.
La Russie a encore du mal à se débarrasser de l'image désastreuse en la matière de l'ancien empire soviétique.
Certaines voix au sein du monde de l'athlétisme ont même ouvertement questionné le bien-fondé de l'organisation de ces Mondiaux par la Russie. Ces derniers mois, près de 40 athlètes russes ont été suspendus pour dopage, et parmi eux quelques grands noms, comme la championne olympique 2004 du marteau Olga Kuzenkova et la médaillée d'argent des JO-2012 au disque Daria Pishchalnikova, cette dernière suspendue 10 ans pour récidive.
Derrière ces chiffres impressionnants se cache surtout un volontarisme nouveau, assure cependant le président de la Fédération russe, Valentin Balakhnichev.
"Il y a trois ans, l'Agence nationale russe contre le dopage (Rusada) a vu le jour, a-t-il rappelé dans un entretien avec l'AFP. Cela a radicalement changé la situation car le ministère russe des Sports a augmenté le niveau d'équipements techniques du laboratoire antidopage de Moscou pour lui permettre d'atteindre les standards les plus hauts et d'avoir du personnel très qualifié".
"Maintenant, nous sommes payés en retour, car le laboratoire est capable de faire des tests, mais contribue aussi à la recherche sur des méthodes d'analyse employées dans le monde entier", a-t-il ajouté.
Forts de cette nouvelle approche, les Russes espèrent faire des Mondiaux de Moscou une réussite. Ce qui implique également que les athlètes nationaux décrochent tout de même des résultats probants.
Le manager de l'athlétisme russe, Valentin Maslakov, se veut optimiste.
"Nous espérons remporter au moins six médailles d'or lors des Mondiaux étant donné que six de nos athlètes sont en tête des bilans mondiaux dans leurs disciplines. Mais nous serons ravis si d'autres permettent de dépasser ces prévisions", explique-t-il.
Les marcheurs russes, qui dominent traditionnellement la discipline chez les femmes comme ches les hommes, seront favoris.
De même, la hauteur, dames et messieurs, peut offrir de beaux espoirs aux Russes, avec les champions olympiques en titre Ivan Ukhov et Anna Chicherova.
Le javelot messieurs, le marteau dames, et certaines disciplines du fond ou du demi-fond ont de quoi rendre optimiste le patron de l'athlétisme russe.
La perche dames offrira son lot d'émotions avec les adieux programmés de "la Tsarine" Yelena Isinbayeva, double championne olympique (2004, 2008) et médaille de bronze aux JO de Londres, qui espère clore sa carrière sur un 3e titre de championne du monde en plein air.
"Tout est parfait ici: l'enceinte est magnifique, la surface est excellente... Je suis impatiente de pouvoir réaliser une performance de choix lors des Mondiaux", a-t-elle déclaré.
Il ne reste plus aux Russes qu'à jouer.

AFP
Mercredi 7 Août 2013

Lu 476 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs