Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La Norvège va demander l'extradition de Khalid Skah




La Norvège va demander l'extradition de Khalid Skah
La Norvège va demander à la France l'extradition de l'athlète marocain Khalid Skah, médaillé d'or aux Jeux olympiques de 1992, arrêté mercredi à l'aéroport de Paris-Orly, a annoncé jeudi la police norvégienne, qui veut l'entendre dans une affaire de violences familiales.
Vainqueur du 10.000 m aux JO de Barcelone et double champion du monde de cross-country, Skah faisait l'objet d'un mandat d'arrêt émis par la Norvège pour violences et menaces contre son ex-épouse norvégienne et leurs deux enfants.
"Nous allons demander son extradition de France vers la Norvège", a déclaré à l'AFP une responsable juridique de la police d'Oslo, Trine Krok.
Le renseignement intérieur norvégien (PST) a dit s'intéresser également à lui pour des propos menaçants à l'encontre de responsables locaux.
"Mon client a toujours rejeté les accusations à son encontre", a réagi son avocat, Me Brynjar Meling.
L'athlète souhaite s'expliquer, selon son avocat, qui ignore toutefois s'il contesterait une éventuelle procédure d'extradition.
Skah a été arrêté à l'aéroport d'Orly alors qu'il devait participer à une manifestation sportive à Chartres (ouest de Paris), selon une source proche du dossier.
Les faits qui lui sont reprochés remontent à 2006 et 2007. Le couple s'est séparé depuis et se dispute la garde des enfants, dont chaque parent a obtenu la garde devant la justice de son pays.
En 2009, l'ex-épouse de l'athlète, Anne Cécile Hopstock, avait fait rapatrier clandestinement les deux enfants du Maroc avec l'aide de deux militaires norvégiens, qui agissaient sur leur temps libre selon Oslo.
Soutenu par les autorités marocaines et sa fédération qui suit "de très près" le dossier, a souligné jeudi son président, Skah accuse l'ambassade de Norvège à Rabat d'avoir "enlevé" les enfants et d'avoir aidé leur mère à les exfiltrer "illégalement".
La Norvège reconnaît les avoir temporairement accueillis dans la résidence de l'ambassadeur, estimant que leur sécurité était menacée, mais assure n'avoir joué aucun rôle dans leur sortie du territoire.
Les deux enfants, Selma, née en 1993, et Tarik, en 1996, vivent aujourd'hui à une adresse secrète en Norvège avec leur mère. En février 2010, ils avaient nié avoir été enlevés, au micro d'une télévision norvégienne.

La FRMA suit de près l’affaire

La Fédération Royale d'athlétisme suit "de très près" la situation de Khalid Skah, ancien champion olympique marocain interpellé la veille à Paris dans un imbroglio diplomatico-juridique avec la Norvège, a indiqué jeudi à l'AFP son président, Abdeslam Ahizoune.
"Je ne souhaite pas commenter une affaire qui serait entre les mains de la justice. Mais, sur le principe, nous sommes attentifs à ce qui pourrait arriver à cet athlète, même si cela a l'air d'être une affaire privée", a déclaré M. Ahizoune à Paris.
Il se trouve depuis 2007 au coeur d'un imbroglio juridique entre le Maroc et la Norvège, en raison d'un différend avec son ex-épouse norvégienne, Anne Cécile Hopstock, sur la garde de leurs deux enfants.
Khalid Skah "fait partie de la grande famille" de l'athlétisme et a "bien évidemment gardé des liens avec la Fédération, et c'est pour cela que nous suivons de très près", notamment afin de savoir "comment il vit ce moment difficile", a souligné le président de la FRMA.
"Nous verrons le moment venu les actions à entreprendre (...). C'est une grande figure de l'athlétisme national et mondial", a-t-il ajouté.

AFP
Samedi 22 Juin 2013

Lu 1356 fois


1.Posté par abdeslam. le 22/06/2013 16:43
bien sur il ne faut laisser tomber khalid skah qui a tout donne au maroc en athletisme.meme s'il faut mobiliser tout un peuple.

2.Posté par amazigh le 22/06/2013 20:41
je suis désolé mais il faut reconnaitre que le maroc n a aucune autorité et il me donne l impression de n avoir aucune souveraineté sur son territoire et oubli trop souvent ses concitoyens!!!

3.Posté par amazigh le 22/06/2013 20:43
halte a la censure!!!

4.Posté par malika le 22/06/2013 22:16 (depuis mobile)
Bon courage khalid rabi ikon m3ak.

5.Posté par malika le 22/06/2013 22:17 (depuis mobile)
Bon courage khalid rabi ikon m3ak. c dommage ton paye ( te lacher comme sa c pas normal

6.Posté par nadia le 22/06/2013 22:42 (depuis mobile)
c''est dû à la complexité du droit international privé. Mais khalid a le droit de voir les enfants en tant que père...Et comment un père défiant tout danger pourrait-il être violent avec ses enfants.mensonges! Nos coeurs sont avec toi khalid!

7.Posté par houmad mansour le 23/06/2013 21:58
C'est le gouvernement norvégiènne que le maroc doit poursuivre devant la justice d'avoir participé à violer la loi internationale.

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs