Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La Mosquée bleue L’une des attractions les plus populaires d’Istanbul




La Mosquée bleue L’une  des attractions  les plus populaires d’Istanbul
La Mosquée bleue ou Sultanahmet Camii est une des mosquées historiques d’Istanbul, la plus grande ville de Turquie et la capitale de l’Empire ottoman (de 1453 à 1923). Elle est connue sous le nom Mosquée bleue pour les mosaïques bleues qui ornent les murs de son intérieur.
Elle fut construite entre 1609 et 1616, pendant le règne de sultan Ahmet Ier. Comme beaucoup d’autres mosquées, elle comporte également une tombe du fondateur, une médersa et un hospice. La mosquée Sultanahmet est devenue l’une des attractions touristiques les plus populaires d’Istanbul.
Elle est le point de départ des caravanes de pèlerins musulmans vers La Mecque et reçoit le privilège islamique de présenter six minarets, fait unique au monde : seule la Ka’ba en dispose de sept, La Mecque étant l’endroit où il doit y en avoir le plus grand nombre.
Durant le règne du sultan Ahmet Ier, la Mosquée Sultanahmed a été construite entre 1609 et 1616.
Conçue par l’architecte Sedefhar Mehmet Ağa, elle est considérée comme le dernier exemple de l’architecture ottomane classique.
Mehmet Paşa a utilisé de grandes quantités de matériaux pour la construction, notamment dans la pierre et du marbre, évacuant les fournitures pour d’autres travaux importants.
L’aménagement de la mosquée est irrégulier, car l’architecte a dû tenir compte des contraintes existantes du site.
L’architecte a fondé son plan sur la Mosquée Ṣehzade (1543-1548) à Istanbul, la première grande œuvre d’envergure de Mimar Sinan, avec la même place de quadrilobe symétrique et d’une vaste cour.
Cette salle de prière est surmontée d’un système ascendant de coupoles et de demi-dômes, chacun est soutenu par trois exèdres, culminant avec le large dôme central, qui mesure 23,5m de diamètre et 43m de hauteur à son point central.
Les coupoles sont soutenues par quatre piliers massifs qui rappellent ceux de la mosquée Selimiye à Edirne, un autre chef-d’œuvre de Sinan. Il est évident que Mehmet Paşa a été timoré en prenant cette marge de sécurité exagéée, en dégradant les proportions élégantes de la coupole par leur taille oppressive.
Ces «pieds d’éléphants» sont composés de multiples rainures de marbre convexes à leur base, tandis que la moitié supérieure est peinte, séparée de la base par une bande inscrite avec des mots dorés.
Vu de la cour, le profil de la mosquée devient une succession harmonieuse de coupoles et demi-dômes. L’effet global de l’extérieur sur le visiteur est une harmonie visuelle parfaite qui conduit l’œil jusqu’au sommet de la coupole centrale.
La façade de la vaste cour a été construite de la même manière que la façade de la mosquée Süleymaniye, à l’exception de l’ajout des tourelles sur les coins des dômes. La cour est à peu près aussi grande que la mosquée elle-même et est entourée par un processus continu, plutôt monotone d’arcades voûtées (revak). Il dispose d’installations sanitaires des deux côtés.
La fontaine hexagonale centrale est plutôt petite en contraste avec les dimensions de la cour. La porte monumentale, mais étroite vers la cour se distingue par l’architecture de l’arcade. Sa demi-coupole a une structure de stalactite, couronnée d’un dôme nervuré plutôt petit sur un grand tambour. Une chaîne de fer lourde est suspendue dans la partie supérieure de l’entrée du tribunal sur le côté ouest.
Seul le sultan a été autorisé à entrer dans la cour de la mosquée à cheval. La chaîne a été placée là, de sorte que le sultan a dû baisser la tête chaque fois qu’il entra dans la cour afin de ne pas la toucher. Il s’agit d’un geste symbolique, pour assurer l’humilité du sultan face au divin.

Libé
Jeudi 11 Juillet 2013

Lu 149 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dossiers du weekend | Spécial élections | Libé + Eté | Spécial Eté










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs