Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La Marche Verte revisitée par les universitaires

La Faculté d’Aïn Sebaa célèbre le 40ème anniversaire de l’épopée du siècle




La Faculté des sciences juridiques, économiques et sociales d’Aïn Sebaa, en collaboration avec l’Ecole nationale du commerce et de gestion à Casablanca (ENCG), a célébré jeudi dernier le 40ème anniversaire de la Marche Verte en organisant plusieurs activités culturelles et sportives.
Le professeur de droit public à l’Université Hassan II à Casablanca, Mohammed Zine Eddine a, dans ce cadre,  prononcé une conférence sur « Les significations juridiques et politiques de la Marche Verte », et ce en présence, entre entres, du doyen de la FSJES d’Aïn Sebaa, le professeur Khalidi Abderrahim, du professeur d’économie, Driss Abaddi et de l’acteur et animateur, Rachid Fekkak.
A cette occasion, il a rappelé que l’idée d’organiser une Marche Verte atteste du génie et de l’habileté de Feu Hassan II qui a su exploiter la situation politique en Espagne, surtout que le Caudillo (titre officiel du général Franco) était à l’agonie.
Il  a également souligné que le Souverain avait pris la décision d’organiser cette marche quelques jours après l’avis de la Cour internationale de justice qui reconnaît les liens séculaires d’allégeance entre les Sultans du Maroc et les habitants des provinces sahariennes.
Mohammed Zine Eddine a, néanmoins, reconnu que l’Etat avait commis des erreurs dans la gestion de cette affaire surtout au début, ce qui a conduit à la création du Polisario, grâce à l’appui notamment du régime algérien qui a tenté et tente encore d’affaiblir le Maroc et partant d’imposer son pouvoir hégémonique sur le Maghreb. Mais les autorités marocaines ont toujours su déjoué les stratagèmes de l’Algérie surtout quand elles ont proposé  à la communauté internationale le projet d’autonomie pour les régions sahariennes. Ce projet, selon l’intervenant, permet aux habitants de ces régions de gérer démocratiquement leurs affaires locales, alors que l’Etat marocain conservera ses compétences de souveraineté (défense, relations extérieures, monnaie…).
Par ailleurs, Rachid Fekkak a présenté un témoignage personnel sur la Marche Verte et l’affaire du Sahara marocain au temps où il militait au sein de la gauche radicale marocaine vers la fin des années 60 et le début des années 70.
L’acteur marocain a affirmé qu’une partie de cette gauche défendait la thèse séparatiste sous prétexte qu’une telle thèse affaiblirait le régime, alors qu’il avait le courage à cette époque de prendre le contrepied de cette thèse défendue par son propre mouvement, affirmant qu’il avait écrit une lettre l’attestant. Il a, par ailleurs, rappelé quelques faits historiques qui confirment que le Sahara fait depuis toujours partie intégrante du Maroc et que les relations humaines unissent à travers l’histoire les populations du Sud et du Nord, rappelant dans ce sens les liens de parenté entre des membres de sa famille originaire de Chaouia et celle du résistant sahraoui, Cheikh Maa El Aïnin.
Pour sa part, Aziz Makboul a livré un témoignage émouvant sur sa participation en 1975 dans la Marche Verte. Dans ce sens, il a évoqué le discours historique de Feu Hassan II qu’il a prononcé le 26 octobre 1975 à Marrakech et la réaction spontanée du peuple marocain qui a pris part avec un grand enthousiasme à cette Marche digne d’une épopée.
A noter que d’autres activités ont été organisées à cette occasion. Ainsi le programme comprenait également des chants patriotiques et un match de foot entre les étudiants de la FSJES d’Aïn Sbaa et les étudiants de l’ENCG de Casablanca.

Mourad Tabet
Samedi 7 Novembre 2015

Lu 1151 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs